05/11/07 (B420) RADIO-TROTTOIR : Humour orageux (Un ingénieur correspondant) Grand combat de boxe dans les salons d’honneur de Roissy entre Dileita, PM et Yacin, Ministre de l’intérieur. Bilan : un vase Louis XV d’une valeur inestimable détruit par les deux protagonistes et une nouvelle perte de crédit international pour l’équipe du Chamelier.

Le temps se gâte à l’approche du prochain Conseil des Ministres. Risque d’orage et terrain lourd.

Embargo sur la liste du FBI et sur les enquêtes américaines, en particulier après le décès d’un américain, dans des circonstances singulières,

Ordre du jour du Conseil des Ministres demain mardi 6 novembre 07 ;
Les forces de maintien d’ordre auront à intervenir pendant le conseil si les Matchs de boxes
programmés pendant les débâts, pour faire suite aux éliminatoires de Roissy (voir ci-dessous) dégénéraient de façon dramatique.

L’arbitre en la personne du Médiateur devra être à la fois impitoyable pour sanctionner les fautes et suffisemment habile pour éviter un clash sans précédent sis au « Quai des bois à brûler de l’Escale ».

Avant propos,
Le refrain de la chanson : « Duqdi Borrel dhul Gub » s’est, comme par magie, transformé en « Ismaël Omar Duq Gub »

Traduction simultanée
« La vieille Borrel brûle terre » est repris en « Ismaël Omar brûle vieille » (Sic). VERSION populaire en faveur de la vieille Grande-mère
Djiboutienne presque octogénaire, expulsée manu militari de son pays natal vers un Yémen qu’elle ne connaît pas, puisque ses parents, ses grands parents et ses arrières-grands parents ont toujours vécu et travaillé à Djibouti.

Retour au bercail DU SUJET.
Dans tous les cas, à l’ordre du jour de demain, il sera urgent de nommer un
certain Ismaël Tani, islamiste « pur et dur ? » « strong boss » du Cabinet
de la Présidence de la République comme Ministre de l’intérieur en remplacement
de Yacin.

Il est indispensable qu’il puisse bénéficier en urgence absolue de l’immunité ministérielle pour éviter d’être enregistré dans la liste des indésirables qui est tenue à jour par le FBI. La responsabilité du « très nouveau suicide d’un américain à la Borrel », dont il a été question dans un article précédent, pourrait lui être imputé par les Yankees, qui décidément et selon l’arbitre suprême lui-même, ne comprennent rien à l’Afrique, ni à sa culture, ni à ses méthodes, parfois expéditives, mais toujours discrètes.

C’est aussi simple que çà, mais il vaut mieux prévenir que guérir d’autant plus que
la chandelle des impunis s’épuise !

A quand le Tribunal de la Cour Pénal siégeant à Djibouti, vu le nombre des prétendants à un jugement – Cela permettrait d’économiser sur les frais de déplacement. Il serait moins onéreux de déplacer trois ou quatre juges plutôt qu’une quinzaine (voir beaucoup plus) de prévenus de crimes, assassinats, extorsion de fond, menaces, viols, tortures, abus de position dominante, recels, usages de faux, trafics illégaux, …

En prévision et par réaction aux turbulences récentes.

Suite aux phases éliminatoires :

– le récent match de boxe entre le
Premier Ministre Dilleita et l’actuel Ministre de l’Intérieur, le sieur Yacin Elmi Bouh, dans le salon d’Honneur de Roissy Charles de Gaulle,

– le record du sprint sur 200 mètres du Ministre de l’Intérieur poursuivi par le Directeur de l’ONARS armé d’un lourd bâton de combat.

Les combats de qualification peuvent avoir lieu demain pendant le Conseil des Ministres et ensuite, nous devrions pouvoir apprécier la phase finale et la nomination du vainqueur.

Pour mieux apprécier la profondeur de ces nuages orageux menaçants, un flash back sur ces affrontements préalables est la garantie que les adversaires ont suivi un bon entraînement et qu’ils sont en parfaite condition physique. Que le meilleur gagne par KO !

Un peu de réchauffement avec sourire.

Tout d’abord, il est vraiment à regretter que les djiboutiens de Paris soient aussi silencieux !

Ils auraient du attirer l’attention de leurs compatriotes et de notre seul support d’information totalement libre (ARDHD) en les informant du combat qui se déroulait à l’Aéroport de Roissy, dans les salons d’honneur. L’événement mondain de la rentrée, qu’il ne fallait manquer à aucun prix.

C’est suite à une indiscrétion (volontaire ?) que nous avons pu capter, depuis Djibouti, ces informations encore incomplètes, mais importantes pour que notre Médiateur souverain puisse se faire une bonne idée de la situation avant le Conseil et de la forme physique de ces nouveaux gladiateurs.

ACTION RECOMMANDEE.

De toute urgence, ne pas hésiter à @-mailer directement à l’adresse suivante :
Médiateur-Présidence@presidence.dj.

Envoyer une copie, si possible à Dilleita et à Yacin, avec une ampliation à votre Site du « Respect au Peuple de Djibouti ».

Information filtrée à compléter si possible par d’autres information que vous pourriez obtenir auparavant.

TEXTE
Après avoir appris qu’une délégation très importante s’était rendue récemment à Paris et qu’elle s’est conduite de façon inqualifiable, signe de son appartenance à un régime de voyous .

Que cette délégation était conduite par le Premier Ministre Dilleita de Djibouti.

Que l’Ambassadeur de Djibouti à Paris était venu les accueillir à l’Aéroport internationale de Paris.

Que le Salon d’honneur, comme il se doit, avait été mis à disposition de cette magnifique délégation,

Mais que des plaintes fusent encore pour les dégâts irréparables commis sur un Vase d’un prix inestimable de l’époque de Louis XV, suite à la rixe qui a opposé MM Yassin et Dilleita.

Actuellement nous n’avons pas encore le rapport des experts sur la destruction du Vase “Louis XV” qui a été saccagé et sur les possibilités éventuelles et le prix d’une restauration.

La situation météo est lourde, plus aucune prévision pour la journée de préparation du grand combat de demain dans la salle du Conseil des Ministres. La presse mondiale est attendue pour filmer la sortie des athlètes et les ovations au vainqueur. Dileita ou Yacin Elmi Bouh.

Les paris sont ouverts à la cote de 1/1. Les bookmakers anglais resteront ouverts toute la nuit pour enregistrer les jeux. On suivra avec intérêt l’évolution de la cote en faveur de l’un ou de l’autre.

Un ingénieur de Radio Trottoir.