19/11/07 (B422) AFP : L’Erythrée refuse de renouveler les permis de séjour de 13 missionnaires (Info lectrice)

L’Erythrée a annoncé lundi le non-renouvellement des permis de séjour de treize missionnaires catholiques – italiens, mexicains, philippins ou kényans – affirmant toutefois que le groupe n’était pas expulsé, a-t-on appris de source officielle.

Des sites internet catholiques ont assuré la semaine dernière que le groupe de missionnaires, qui inclut des prêtres, des religieuses et des enseignants, s’était vu notifier un délai de deux semaines pour quitter ce pays de la Corne de l’Afrique.

Le directeur de cabinet du président érythréen Issaias Afeworki, Yemane Gebremeskel, a démenti toute expulsion. “C’est simplement un problème habituel d’immigration”, a-t-il déclaré.

“Ces personnes n’ont plus de permis de séjour valide. Si vous vivez quelque part, que votre permis de séjour est expiré, et qu’il n’est pas renouvelé, c’est qu’il n’est pas renouvelé”, a-t-il simplement commenté.

La religion catholique est présente en Erythrée depuis un siècle et ses fidèles représentent moins de 5% de la population.

Vendredi, le nouvel ambassadeur du Vatican à Asmara avait présenté ses lettres de créance au président érythréen.

Les autorités érythréennes, proches du marxisme, souhaitent donner au monde l’image d’un pays où les deux religions chrétienne et musulmane, qui se partagent officiellement à égalité les 4,2 millions d’habitants du pays, cohabitent pacifiquement.

Le gouvernement reconnaît quatre religions (orthodoxes, catholiques, luthériens, islam) et les groupes religieux indépendants, comme les évangéliques, sont interdits depuis mai 2002.

Les autorités érythréennes ont souvent démenti fermement des accusations – émanant du département d’Etat américain ou d’organisations des droits de l’Homme comme Amnesty International – de persécutions visant les minorités telles que les Témoins de Jéhova ou les différentes sectes évangéliques.