04/02/08 (B433) ALERTE ROUGE : une première traduction non officielle de la déclaration d’Hasna au Commissariat de Police. Cette traduction n’est pas encore la traduction du jugement que nous espérons recevoir, mais simplement du PV réalisé au Commissariat de Police. Nous ne savons pas si le texte est complet, mais il révèle déjà les invraissemblances de l’histoire qui aurait pu avoir été concoctée sur place pour la circonstance : mais dans quel but ? (Article mis à jour -âge- le 5/02)

___________________ Avertissement
Cette traduction a été réalisée par un lecteur bénévol. On ne peut pas encore garantir qu’elle soit exacte ni surtout qu’elle reprenne l’intégralité du texte original.

_________________________________________________________

Nom et Prénom : HASNA AHMED HASSAN
Âge : 16 ans (et non pas 18 ans, comme cela avait été écrit par erreur lors de la première publication)
Sexe : féminin,
Profession : sans,
Education : classe 6 (*équivalent de CM2),
Situation de famille : mariée,
Nationalité : Amarah, éthiopienne,
Religion : Islamique,
Adresse : ADDIS ABEBA KEBELE 16117, (* Ce nom particulier correspond au quartier Hasna Mariam)
Téléphone domicile : néant,
Téléphone de bureau : néant,
Téléphone de voisinage : néant.

La version qu’elle a donnée aujourd’hui, le 12/04/2000 (selon le calendrier éthiopien) à 21:50 min.

Je confirme ma déclaration d’accusée, ayant été informée :
– que je peux refuser de parler car rien ne m’oblige à le faire aux termes de la Loi constitutionnelle N° …….. paragraphe 27/2,
– que mes déclarations pourront être utilisées contre moi.

Voici ma déclaration :
“Le 12/04/2000 (calendrier éthiopien) a 19:30 min kebele 15 exactement en face de Fasika Hotel, je me suis rendue avec mon ami Efrem Mitiku, dans la boutique où travaille Mezfen, qui vend au détail.

Il y avait à l’extérieur, sous la fenêtre, des ustensiles fabriqués en fer, qui sont utilisés pour laver le linge. Leur prix de vente est estimé a 130 birr (monnaie locale, env : 9,39 €). Nous en avons volé un et nous avons été surpris, preuves à l’appui.

Je reconnais, avec mon ami Efrem Mitiku, notre culpabilité et je demande pardon, car je suis coupable des faits »

Lu et approuvé
Signée Hasna Ahmed

__________________________________ Tout est pratiquement faux
dans la déclaration d’identité.

Le nom, l’âge, la situation de famille, la nationalité, l’adresse …

Alors pour le reste on ne peut que se poser des questions. Quand une gamine vole en devanture et qu’elle est surprise, le réflexe naturel est de courir. Difficile à rattraper dans une foule …. Or là la jeune fille reconnaît qu’elle a été surprise preuves à l’appui : un peu facile et enfantin….