16/02/08 (B435) Dernière minute : nous apprenons la promotion de Chris Lafaille, le journaliste mercenaire et négationiste de l’assassinat du Juge Borrel, par le comité des Brosses à Reluire. Toutes nos félicitations !!! (Humour – ARDHD)

Nous l’avions anticipée, mais la nouvelle vient de tomber. Chris Lafaille, deuxième européen à avoir été coopté dans le très illustre Ordre des Brosses à Reluire, a été élevé à la dignité d’officier.

Ce samedi matin, tous les membres de l’Ordre des Brosses à Reluire se sont réunis sur convocation spéciale envoyée par le Président Dileita.

Le président Dileita a pris rapidement la parole pour présenter l’Ordre du jour : outre l’expédition des affaires courantes, l’important étant de voter sur la proposition de promotion de Chris Lafaille, ce journaliste français mercenaire.

En raison de son implication personnelle dans la défense du Chef de l’Etat et la négation de l’assassinat du Juge Bernard Borrel, c’est à Aref Mohamed Aref “Corbeau repenti” qu’est revenu l’honneur de faire le discours traditionnel.

Après avoir fait l’éloge du candidat, journaliste indépendant, totalement et injustement méconnu en France, il a rappelé que Chris Lafaille avait déjà publié un article documenté sur Paris-Match, participé à une émission sur Europe 1 et à un débat contradictoire télévisé difficile contre Bernard Nicolas sur France 24, ce qui lui avait valu d’être coopté dans l’ordre en Juin 2007.

Il a tenu à exprimer son admiration pour ce membre solide, écrivain débutant à ses moments les plus perdus, qui a su extraire les seuls points de doute et les minuscules zones d’ombre pour bâtir une stratégie implacable et à peine crédible ..

Puis Aref a pris le livre publié sous la signature de Chris Lafaille et avant de lire quelques passages exemplaires, il a tenu à le remercier de s’être surtout inspiré des déclarations de Djama Souleiman et des thèses de la Présidence djiboutienne, n’ajoutant rien, ne retranchant rien. Bref se limitant à reproduire ce qu’il avait lu et entendu, un merveilleux travail de reproduction et de copie, ciselé au millimètre.

Et il a terminé en demandant à ses chers collègues : “Qui aurait d’abord accepté et surtout qui aurait pu mieux faire que Chris Lafaille pour défendre l’honneur de la dictature et tenter de sauver notre grandissime Chef de la Justice pénale ? Puis s’excusant par avance, il s’est permis ce mauvais jeu de mot pourtant si tentant : “J’ai bien lu tout son livre et n’ai pas trouvé la faille dans la démonstration”. (*)

“A ce stade de l’enquête, il apparaît que les partisans de la thèse de l’assassinat se sont bel et bien écartés des faits pour dépeindre une situation imaginaire, diffusée par des médias à la fois victimes et promoteurs d’un travestissement de la réalité. Or, en ce mois d’octobre 2007, au moment où, dans le cours de ma rédaction, je m’apprête à aborder  la question des raisons du suicide du juge Borrel, la réalité djiboutienne vient de sauter à la figure avec l’arrestation du père Sandro, un Italien responsable de la Mission catholique d’Ali Sabieh. Raison de sa mise en détention à Djibouti : « diffusion et enregistrement d’images de mineurs présentant un caractère pornographique ». (ces points de suspensions sont de l’auteur) (227). “

“Aujourd’hui, la justice djiboutienne a retrouvé les garçons et les filles qui vivaient dans le foyer Caritas de la cathédrale dont Sandro avait eu la charge. Leurs témoignages sont révélateurs : les garçons accablent le père Sandro, les filles le père Aubert. Ces témoins sont d’autant plus crédibles qu’ils ont aujourd’hui 25 ans, qu’ils ont fondé une famille et qu’ils ont toujours voulu oublier ce passé douloureux (250).”

Une salve d’applaudissements spontanés à empêcher Aref de poursuivre la lecture des passages qu’il avait sélectionnés. Le vote à été inutile. Les membres hurlaient à l’unanimité : “il est des nôtres !!!. On l’a bien payé, mais il a fait mieux que ce que le contrat exigeait de lui !!!”

Yacin Elmi Bouh, en qualité de Vice-Président a pris la parole pour déclarer que Chris Lafaille, en vertu de ses mérites au service à la fois du crime et aussi de l’une des plus terribles dictatures d’Afrique, allait être élevé à la qualité d’Officier de l’Ordre des Brosses à Reluire, fait rarissime et qu’il serait le premier européen à en être bénéficiaire.

Monsieur Chris Lafaille “négationniste de la dernière heure”, en vertu des pouvoirs qui m’ont été confiés, je vous élève à la dignité d’officier dans l’ordre des Brosses à Reluire. Je vous remets les insignes de votre grade et votre nouveau nom en notre sein : “Grand mercenaire négationniste et incorrigible”. et je vous félicite. Nul doute que Guelleh tiendra à vous recevoir personnellement en grandes pompes et vous devrez aborder fièrement ces nouveaux insignes.


Chris Lafaille, élevé à la dignité d’Officier
des Brosses à Reluire au grade

de
Grand mercenaire négationniste et incorrigible

(*) Certains membres se sont quand même demandés si ces propos ambigüs n’étaient pas une sorte de poignard enfoncé dans le dos, pratique dont l’avocat, ancien repris de justice, s’était fait une spécialité depuis une décennie.