17/02/08 (B435) AP : L’ONU condamne l’obstruction du gouvernement érythréen à la mission de maintien de la paix. (Info lectrice)

Le Conseil de sécurité des Nations unies condamne fermement le manque de coopération du gouvernement érythréen avec la mission de maintien de la paix opérant en Erythrée.

Le Conseil exige que l’Erythrée recommence à approvisionner normalement les troupes en carburant et en nourriture et les laisse circuler librement sur son territoire.

L’ambassadeur érythréen auprès des Nations unies a déclaré vendredi à l’Associated Press que les soldats de l’ONU étaient libres de quitter l’Erythrée – une fois que l’Ethiopie se sera retirée des zones frontalières. Araya Desta a affirmé que les troupes disposaient d’assez de nourriture, mais que le carburant manquait.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni en urgence après que le cabinet du secrétaire général Ban Ki-moon a fait savoir que la mission onusienne de maintien de la paix était bloquée et confrontée à une situation périlleuse en Erythrée.

“Le Conseil de sécurité tient l’Erythrée pour responsable de l’intégrité et de la sécurité de la mission et de son personnel. Le Conseil de sécurité exige la pleine coopération du gouvernement de l’Erythrée”, a déclaré l’organe onusien dans un communiqué.

L’Erythrée et l’Ethiopie entretiennent des relations tendues depuis l’accès de l’Erythrée à l’indépendance en 1993 après 30 ans de conflit. La frontière entre les deux pays n’a jamais été officiellement définie ce qui a déclenché une guerre de deux ans et demi qui a pris fin en 2000.