16/03/08 (B439) Dignitaires ! C’est ainsi que l’on appelle Hassan Saïd et Djama Souleiman dans la presse. Mais ont-ils de la dignité ? Changez de vocabulaire par pitié ! (Lecteur)

Définition de la dignité : (Web http://www.cnrtl.fr/definition/dignité)

A.− Sentiment de la valeur intrinsèque d’une personne ou d’une chose, et qui commande le respect d’autrui.

1. Prérogative ou prestige inaliénables dont jouit une personne en raison de son comportement, ou qui sont attachés à une chose, et qui leur valent considération et respect ou y donnent droit. :

2. Attitude de respect de soi-même, fierté. Conserver sa dignité, manquer de dignité; air de dignité. Synon. respectabilité :
Comportement traduisant ce respect.

B.− Prérogative (charge, fonction ou titre) acquise par une personne (un groupe de personnes), entraînant le respect et lui conférant un rang éminent dans la société.

___________________________________

Excusez moi, mais je ne retrouve rien qui puisse concerner Hassan Saïd ou Djama dans ces définitions.

– Sentiment de la valeur intrinsèque d’une personne ou d’une chose, et qui commande le respect d’autrui.
En les qualifiant de “bornés” pour faire un jeu de mots, notre site ARDHD n’a pas complètement tort. Ce ne sont pas leur parcours ni scolaire ni professionnel qui pourrait commander le respect … et je ne suis pas méchant aujourd’hui..

En profitant du fait qu’ils sont intouchables à Djibouti, ces deux hommes n’ont pas eu le courage d’affronter leurs procés et d’expliquer leurs délits devant la cour de Versailles. Bien au contraire, selon les informations, mort de peur, l’un des deux auraient été cherché refuge près des militaires français ce jour-là …

Pas de courage, pas de dignité, pas de sentiment de respect …

– Prérogative ou prestige inaliénables dont jouit une personne en raison de son comportement, ou qui sont attachés à une chose, et qui leur valent considération et respect ou y donnent droit. :

On sait bien par quelles actions ces deux hommes ont obtenu des postes à responsabilités dans la nébuleuse mafieuse de Guelleh. Ce n’étaient pas des actes de bravoure.

L’un a torturé et fait torturer ses concitoyens avec un sadisme reconnu.

L’autre a utilisé la Justice pour faire condamner ceux qui s’opposaient d’abord à lui et à son chef ensuite …

Pas digne non plus !

– Attitude de respect de soi-même, fierté. Conserver sa dignité, manquer de dignité; air de dignité. Synon. respectabilité :
Comportement traduisant ce respect.

Il a été signalé que l’un d’entre eux fréquentait les bars louches d’Amsterdam, il y a quelques semaines, éclusant sans modération, des verres d’alcool.

L’autre a exercé une pression monstrueuse sur Iftin, menaçant sa femme et ses enfants (ce qui est certainement la pire abomination) au cas où il ne signerait pas une lettre décrédibilisant Alhoumekani.

Ces actes comamndent-ils le respect ?

Dépravation, non respect des règles de la religion et menaces sur femmes et enfants en situation de faiblesse.

A l’évidence ma réponse est NON, encore une fois !


Pour finir je n’évoquerai que leurs fonctions :
– tortureur chef et chargé d’organiser la délation nationale pour le premier,
– procureur abusif pour l’autre (un petit, tout-petit Fouquier-Tinville : la dignité du Procureur qui a demandé la tête de Louis XVI a-t-elle jamais été abordée. certainement pas !)

________________________________ Conclusion

Ils ne sont pas dignes !

Je me permettrai même de dire qu’ils sont indignes et d’ajouter qu’au cours de leur existence, ils l’ont toujours été, dans les actes visibles par les citoyens !

Je conseillerai à la presse de ne plus employer le mot de dignitaires pour ces deux personnages odieux. L’élévation de leur niveau de moralité ne doit pas dépasser la hauteur d’un gazon anglais, fraichement tondu.

Mesdames et messieurs les journalistes, utilisez donc “hauts responsables” ou “hauts fonctionnaires”, car la désignation de dignitaires en ce qui les concerne, est une provocation pour tous les Djiboutiens.