28/03/08 (B440) LE FIGARO avec AFP Affaire Borrel : “avancée capitale” (SM)

Le Syndicat de la magistrature (SM, gauche) a salué comme une "avancée capitale dans le dossier de l’assassinat du juge Borrel" la condamnation à de la prison ferme de deux hauts dignitaires djiboutiens pour "subornation de témoin". Djama Souleiman, procureur de Djibouti, et Hassad Saïd, chef des services secrets, ont été condamnés en leur absence par le tribunal correctionnel de Versailles respectivement à 18 mois et un an de prison ferme, pour avoir fait pression sur deux témoins dans l’enquête sur l’assassinat du juge Bernard Borrel en 1995 à Djibouti.

"Par cette décision, la justice française reconnaît que deux hauts représentants de la République de Djibouti, toujours en fonction, ont usé de pressions pour entraver l’enquête sur la mort de Bernard Borrel", a estimé le SM dans un communiqué.

Le deuxième syndicat de magistrats "attend désormais que l’Etat français, comme l’Etat djiboutien, permettent à la justice de progresser afin que le(s) auteur(s) de cet assassinat soient enfin démasqués".