04/04/08 (B442) AFP : PARIS (AFP) – Somalie : l’équipage d’un navire de croisière français retenu par des pirates.

Des pirates ont pris d’assaut vendredi un grand voilier de luxe français, le Ponant, qui croisait au large de la Somalie, et retiennent à bord la trentaine de membres d’équipage, a indiqué à l’AFP l’état-major des armées, confirmant des informations de France Inter.

Les trente membres d’équipage du Ponant, le voilier de luxe français attaqué par des pirates au large de la Somalie, sont “majoritairement français”, a précisé son armateur, la compagnie CMA-CGM.

“La navire est bien le Ponant, appartenant au groupe CMA-CGM”, a déclaré un porte-parole, ajoutant que le voilier bat pavillon français et que ses trente membres d’équipage sont “majoritairement français”.

“Nous avons été informés que des pirates sont à bord”, a-t-il poursuivi.

Le navire revenait des Seychelles sans passagers et se dirigeait vers la Méditerranée lorsqu’il a été attaqué au niveau du Golfe d’Aden, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a rapidement déclenché le “plan pirate mer”, a-t-on appris auprès des services du Premier ministre.

Ce plan consiste en la “mobilisation de tous les moyens disponibles sur zone” et le gouvernement prévoit également la “prise de contact avec nos alliés dans la zone”, a souligné le service de communication de Matignon.

La marine française dispose d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 basé à Djibouti et d’un aviso, le Commandant Bouan.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué pour sa part avoir “reçu des informations qui laissent entendre qu’un bateau de croisière avec son équipage, dont certains membres sont de nationalité française, a fait l’objet d’une opération de piratage dans le golfe d’Aden”.

“La cellule opérationnelle du ministère a aussitôt été activée afin de vérifier et de recouper les informations disponibles et de coordonner l’action des services du ministère”, a-t-il précisé.

“Le ministère des affaires étrangères et l’armateur sont en liaison afin notamment de coordonner les contacts avec les familles concernées”, a ajouté le Quai d’Orsay.

Les côtes somaliennes sont réputées pour être l’une des principales zones de piraterie dans le monde.

La marine française a ainsi été amenée à assurer l’escorte de bateaux affrétés par le Programme alimentaire mondial (PAM) au profit des populations somaliennes, fin 2007 et début 2008. Deux navires du PAM avaient été victimes auparavant d’attaques de pirates somaliens.