07/04/08 (B442) Multiplication des incendies à Arhiba, qui ont pour effet de vider des quartiers de leurs habitants et de laisser libre cours à la spéculation immobilière conduite par la Reine Paulette de Pacotille (RPP) et son complice, le fameux Borreh.

Une fatalité qui fait bien les choses! Imprévoyance ou volonté ???

La Fatalité semblent exister aussi à Djibouti, contrairement à ce qui disait Guelleh dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion de l'”Ouverture du symposium ministériel des pays du Golden Spear / Unis face aux forces du chaos ” et qui avait été repris dans La Nation dans La Nation du 8 novembre 2007.

Beaucoup de catastrophes et leurs conséquences sont là pour nous convaincre, a souligné le Président, que c’est notre responsabilité collective qui est engagée.



Parce que nous n’aurons pas pu prévoir et éviter une guerre ; elle va ravager notre pays et notre économie. Parce que nous n’aurons pas su prévoir et éviter une famine ; elle va appauvrir et décimer nos populations. Parce que nous n’aurons pas su éviter et prévoir une épidémie ; elle va faire vaciller la santé de nos populations. “


Mais le Chamelier n’est pas à une contradiction près ! Il pourra toujours nous dire qu’il perd la mémoire de temps à autre. Cela fait déjà un certain temps qu’il est atteint de ce trouble. Par exemple, souvenez-vous, il avait oublié que Yacin Yabeh avait été son ami et il a oublié de lui faire envoyer des soins urgents en prison.


Roger Picon