22/04/08 (B444) AFP / Piraterie en Somalie: l’équipage séquestré serait à terre

MADRID (AFP) — Les membres de l’équipage du thonier espagnol séquestrés depuis dimanche soir par des pirates en Somalie ont été débarqués à terre, a déclaré mardi à la Radio nationale espagnole (RNE) l’épouse du capitaine du bateau.

Ce dernier, Amadeo Alvarez, a indiqué par téléphone à son épouse que les pirates avaient fait descendre à terre l’équipage, composé de 13 Espagnols et de 13 Africains.

Les pêcheurs “sont un peu plus tranquilles”, “j’ai parlé à mon mari et ils vont bien, on les traite tous bien”, a déclaré son épouse, précisant que les otages étaient “arrivés à terre”, sans préciser où exactement.

Contactée, la présidence du gouvernement espagnol n’a pas souhaité confirmer “officiellement” cette information.

Les pirates sont dix et sont “militaires”, a par ailleurs précisé le père de l’un des otages à la radio publique basque Radio Euskadi.

Le thonier espagnol “Playa de Bakio” a été pris d’assaut dimanche par un groupe de pirates alors qu’il pêchait au large des côtes de la Somalie.

Le gouvernement espagnol a mis en place lundi une “cellule de suivi”, sous la direction du chef d’état major de la Défense, Félix Sanz Roldan et une frégate espagnole a été envoyée dans la zone où a eu lieu la prise d’otages.

Madrid a en outre demandé “l’appui” de la France et des Etats-Unis pour obtenir la libération des otages.

La ministre espagnole de la Défense Carme Chacon a suspendu mardi les activités prévues à son agenda pour suivre de manière “prioritaire” le déroulement de cette prise d’otages.

Dans le golde d’Aden par ailleurs, les forces de sécurité de la région semi-autonome du Puntland, dans le nord-est de la Somalie, ont libéré mardi un bateau des Emirats arabes unis pris en otage la veille et arrêté sept des pirates, ont annoncé les autorités.

Trois pirates et un soldat de l’armée du Puntland ont été blessés dans l’opération, selon ces sources.

Le MV Al-Khaleech avait été intercepté lundi par des pirates alors qu’il se dirigeait vers le port de Bosasso, capitale économique du Puntland, en provenance des Emirats arabes unis. Il avait été affrété par un homme d’affaires somalien pour transporter des marchandises, selon les mêmes sources.