25/04/08 (B444-B) AFP / Le Gouvernement érythréen se dit “estomaqué et il dément toute incursion de ses forces armées sur le territoire djiboutien. Eritrea Government “Baffled” At Djibouti Incursion Charge (En Français et en Anglais – Info lecteur)

____________________________________ Français


Roger Piconpour l’ARDHD
L’Erythrée assure ne pas avoir de revendications territoriales à Djibouti

NAIROBI (AFP) – vendredi 25 avril 2008 – 13h46 – L’Erythrée a assuré vendredi ne pas avoir de revendications territoriales sur son voisin djiboutien et évoqué des “problèmes de communication” à propos de l’incursion récente de militaires érythréens sur le sol djiboutien.

Le gouvernement érythréen “est estomaqué par les accusations de Djibouti. Nous avons préféré ne pas faire prématurément de déclaration publique pour ne pas aggraver une tension fabriquée pour des raisons qui ne sont pas claires pour nous”, a déclaré à l’AFP sous couvert d’aonymat un proche du président érythréen, Issayas Afeworki.

“Nous leur avons expliqué que nous n’avions aucune revendication territoriale sur le territoire de Djibouti; la frontière est claire et sans ambiguité”, a précisé ce responsable.

Lundi, un responsable gouvernemental djiboutien avait rapporté, sous couvert de l’anonymat, une incursion récente de l’armée érythréenne sur plusieurs centaines de mètres au delà de la frontière et la construction de tranchées en territoire djiboutien.

Le ministre des Affaires étrangères a confirmé mardi ce “différend frontalier”, tout en minimisant l’incident qu’il a qualifié de “turbulence passagère” entre Djibouti et l’Erythrée.

Le chef de l’Etat djiboutien Ismaël Omar Guelleh s’est rendu mardi à Ras Doumeira, dans la zone frontalière.

La République de Djibouti et l’Erythrée se sont opposées à deux reprises en 1996 et 1999 pour cette zone située aux portes de la mer Rouge.

_____________________________ En Anglais

NAIROBI (AFP)–Eritrea Friday denied accusations its troops had crossed the border into neighboring Djibouti and begun building defenses.

“We are baffled by the accusations from Djibouti,” an official close to Eritrean president told AFP.

“We have no claims on Djibouti territory,” the official said. “The border is clear and does not have any ambiguity and we have not occupied even one inch of Djibouti territory.”

A Djibouti official Monday said Eritrean forces had began digging trenches on both sides of the border, with the Eritreans infringing several hundred meters on to Djiboutian territory.

Djibouti and Eritrea have clashed twice over the border area situated at the southern end of Red Sea. In April 1996 they almost went to war after a Djibouti official accused Asmara of shelling the town of Ras Doumeira.

In 1999 Eritrea accused Djibouti of siding with Asmara’s arch-foe Ethiopia while Djibouti alleged its neighbor was supporting Djiboutian rebels and had designs on the Ras Doumeira region, which Eritrea denied.