07/05/08 (B446-B) Radio-Trottoir : les dernières nouvelles du front ne sont pas bonnes. Elles sont même inquiétantes. Les actes racistes se mutliplient à Djibouti : un militaire d’origine Afar aurait été tué à Ali Sabieh. (Lecteur)

Je viens d’apprendre qu’un soldat d’origine Afar avait été tué par des Issas à Ali Sabieh,

Ensuite, son corps
aurait été jeté dans un sac poubelle.

A Arhiba, les Afar ont protesté et ils ont emmené le corps de la victime à l’hopital militare HALLAS pour qu’une autopsie soit réalisée afin de donner des suites judiciaires à cet assassinat.

Des policiers de la FNP ont aussi été blessés à Ali Sabieh. Ils ont été transportés à l’hopital Pelletier pour y recevoir des soins,

Tous
ces problèmes sont liés au problème frontalier entre l’Erythrée et Djibouti.

Nul doute et chacun le pense ici, que le SDS agit en “sous-main” et qu’elle est à l’origine de ces actes violents.

Quand IOG a posé la question à son Chef d’Etat-major des Armées le général Fathi sur la situation et sur les possibilités de répondre militairement, ce dernier aurait répondu que notre Armée ne tiendrait même pas une heure face à celle de l’Erythrée.

Guelleh a piqué une grande colère. Il aurait compris qu’il avait été trahi depuis des années par ses Généraux, qui auraient détourné les budgets attribués aux forces armées.

Prenant le Général en face, il lui aurait dit : “Vous allez me payer cela, toi et ton adjoint Zakaria.

On confirme que Fathi est toujours en convalescence chez lui, depuis l’opération qu’il a subie en arabie saoudite.