11/05/08 (B447) Radio-Trottoir : des militaires nous ont contacté après la parution de l’article sur la fortune de Fathi et ils nous font part de leur sentiment, avec lucidité et désappointement. (ARDHD)

Majoritairement, ces militaires se disent avoir été choqués par l’immensité de la forturne accumulée par le Chef d’Etat-Major des Armées. Ils savaient que la corruption existait mais ils n’en mesuraient pas l’ampleur …

Bon nombre de ces militaires se demandent à quoi sert l’AND. Elle a combattu des résistants “intérieurs” dans les années 91-93. Depuis, elle n’a su montrer sa force que face aux populations djiboutiennes. Au moment où l’Eythrée envahit une portion du territoire, les hauts responsables militaires se couchent et l’Armée est incapable de répondre … et d’ailleurs les très hauts-gradés font tout pour qu’elle n’approche pas le front, car elle n’en a pas la capacité.

Les Généraux savent bien qu’ils ont détourné tout l’argent qui aurait servi à payer convenablement les hommes et à entretenir, remplacer le matériel.

Une Armée qui ne peut se battre que contre ses propres concitoyens, pour un autre, ne s’appelle pas une Armée, mais une Police.

Il pose la question :
“L’AND serait-elle devenue l’une des composantes de la Police, chargée uniquement de défendre le régime dictatorial ?”

Beaucoup terminent leurs messages en disant combien ils aimeraient redorer le blason de l’Armée et montrer au Peuple que ce n’est pas une armée de fainéants et de corrompus, mais qu’ils sont prêt à défendre le pays et sa sécurité et que c’est leur honneur.