20/05/08 (B448) ADI – L’Ambassade des Etats-Unis octroie des fonds à neuf associations djiboutiennes

__________________________________ Note de notre correspondant.

A mon avis, ces associations n’ont rien à voir avec les objectifs qu’on leur accorde. Selon les Djiboutiens, ces associations pourraient être des émanations du SDS ou des filiales, par écran interposé, de la nébuleuse Haid – Guelleh et Associé.

Soit les Américains se trompent en accordant des finacements à ces associations plus ou moins “fantômes”, c’est parce qu’ils sont mal renseignés. Ce qui est peu probable. Alors la deuxième hypothèse est qu’ils acceptent de soutenir financièrement Guelleh et le SDS et qu’ils font semblant en plus de venir en aide aux populations, pour tenter de restaurer leur image de marque, fortement compromise ces dernières semaines.

On les comprend, car les bombardements contre des villages somaliens, l’utilisation probable de produits toxiques contre les populations civiles, leur ingérance dans la Police du territoire, etc…, sont autant de faits qui sont colportés à Djibouti et qui nuisent à leur réputation ….

________________________________________ ADI

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’auto-assistance et du Fonds pour la Démocratie et les Droits de l’Homme, le Premier conseiller de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Djibouti, M. Eric Wong, a procédé ce dimanche à la remise d’une enveloppe de plus de 12 millions FD au profit de neuf mouvements associatifs du pays.

Sept associations vont se partager plus de 7 millions de nos francs. Il s’agit de : Association Obockoise pour la Promotion de l’Agriculture ; Association Action Entre-aide d’Arta ; Association Coopérative Agro-Elevage de Gobaad ; Association pour le Développement et pour la Promotion de Dasbyo ; Association Entre-aide et de la Solidarité pour le Développement de Kalaf ; Association Dabissa et enfin l’Association pour la Protection de l’Environnement.

Deux autres mouvements associatifs, l’Association ‘Vivre plus Fort’ et l’Union Nationale des Femmes Djiboutiennes, ont reçu plus de 5 millions FD en tout.

Le programme d’Auto-assistance et le Fonds pour la Démocratie et les Droits de l’Homme, sont deux initiatives américaines visant à encourager les associations locales qui font preuve de dynamisme dans leurs champs d’action respectifs.

La première est destinée à apporter un soutien financier à des petits projets de développement communautaire, avec pour objectif principal d’appuyer la société civile sur son chemin vers l’autosuffisance.

Quant à la seconde initiative, c’est un programme annuel qui prime les associations qui se sont illustrées dans des activités relatives à la promotion des droits de l’homme et du respect de la dignité humaine.

Les bénéficiaires proviennent des cinq districts de l’intérieur et leurs domaines d’action couvrent un large spectre d’interventions communautaires.