26/05/08 (B449) LDDH / En déclarant recevable le pourvoi déposé par les avocats de Jean-Paul Noël Abdi, la Cour suprême de Djibouti rend une décision courageuse et légitime.


Le Président


VERDICT DE LA COUR SUPRÊME
DE DJIBOUTI, le 25 MAI 2008.

La Cour Suprême a déclaré que
le pourvoi du Président de la LDDH
était
recevable.

En un mot, la Décision de la Cour Suprême est tombée en présence (à la
dernière minute) de Maître Aref, spécialiste d’une prudente assurance aux
couleurs internationales, – preuves scandaleuses, non seulement en ma
présence, aujourd’hui, mais surtout. –

Enfin, j’étais à la Cour Suprême, au Palais du Peuple, dès 8H30, ce matin dimanche 25 mai 2008.

La Cour Suprême a favorablement statué sur mon cas, en déclarant recevable le pourvoi qui avait été déposé par mes deux Avocats, Maîtres TUBIANA et ZAKARIA.

La Décision de la Cour Suprême est à mon avis respectable.

En tant que citoyen, victime d’un machination réelle dans mon pays, tout en faisant abstraction des nombreux “non-respects” dans les procédures, j’insiste personnellement sur le point-clef et je
salue la décision de la Cour Suprême de Djibouti dans cette affaire.

M. NOEL ABDI Jean-Paul