04/06/08 (B450-B) Xinhua : Les pirates somaliens menacent de tuer les membres d’équipage du navire néerlandais (Info lectrice)

Les pirates somaliens d’un navire néerlandais au large de la côte somalienne ont menacé de tuer les membres d’équipage si le cargo est attaqué, a rapporté la radio locale.

La radio Garowe a rapporté mardi que le cargo, Amiya Scan, est actuellement près du port de Bargal dans le nord de la Somalie.

“Le navire néerlandais est entré dans les eaux somaliennes clandestinement avec pour objectif la pêche illégale”, a exprimé Hami Mohamed Ali, qui a contacté la radio Garowe en représentant les pirates.

M. Hami a indiqué que les pirates demandent une rançon, mais il n’a pas spécifié la somme.

“Nous nous sommes plaints à l’administration de Puntland que les bateaux et les navires qui pêchent illégalement dans nos eaux, mais l’administration n’a rien fait pour résoudre le problème”, a noté le porte-parole, ajoutant que “la situation des membres d’équipage de ce navire est bonne.”

Le navire MV Amiya Scan, avec neuf membres d’équipage à bord, a été capturé après avoir quitté le port kenyan de Mombasa le 19 mai.

Le navire était à destination du port roumain de Constanta, a déclaré Andrew Mwangura, responsable du Programme de l’assistance des marins au Kenya.

La semaine dernière, la Russie a demandé à l’autorité somalienne de ne pas mettre la vie des membres d’équipage en danger. Moscou a lancé un appel suite aux informations qui disent que des soldats somaliens étaient en route vers le navire, qui a été capturé par les pirates dimanche.

Le cargo néerlandais a quatre officiels russes et cinq marins philippins à bord.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mardi une résolution sur la piraterie au large de la Somalie.

La résolution a appelé les pays à déployer les navires et les avions en collaboration avec le gouvernement somalien afin de lutter contre les pirates.

La résolution permet aux pays qui ont un accord avec le gouvernement par intérim de la Somalie d’utiliser tous les moyens pour réprimer les actions de piraterie au cours des six mois prochains.

Vingt-six navires ont été attaqués par les pirates dans les eaux somaliennes l’année dernière.

Les eaux somaliennes se situent près de la route maritime qui relie la Mer Rouge à l’Océan Indien, et le gouvernement du pays est incapable de contrôler son propre littoral.