07/06/08 (B451) AFP / Somalie: cinq civils tués dans des combats entre soldats éthiopiens et insurgés

MOGADISCIO (AFP) — Au moins cinq civils ont été tués vendredi dans la capitale somalienne Mogadiscio au cours d’affrontements déclenchés par l’attaque d’un camp militaire de l’armée éthiopienne par des insurgés, ont rapporté des témoins.

Les belligérants ont utilisé de l’artillerie lourde dans ces combats autour du camp militaire de Heylebarise, dans le quartier de Huriwa (nord de Mogadiscio).

“J’ai vu trois civils tués dans les combats – deux d’entre eux ont été pris dans le feu des affrontements et le troisième a été tué par un tir d’artillerie à l’intérieur d’une maison”, a rapporté à l’AFP un témoin, Adan Ibrahim Dhagol, indiquant que sept civils avaient été blessés.

Un autre témoin, Ahmed Yaqub, a fait état de deux autres civils tués.

“Les affrontements étaient très violents, j’ai vu deux personnes tuées par des tirs, l’une était une femme”, a-t-il précisé à l’AFP.

De son côté, un porte-parole des insurgés islamistes, Cheikh Mohamoud Ibrahim Suley, a affirmé que cinq soldats éthiopiens étaient décédés dans les accrochages. “Nos combattants ont attaqué une base de l’ennemi dans le nord de Mogadiscio et en ont tué cinq” (soldats éthiopiens, ndlr), a-t-il déclaré à l’AFP.

Cette information n’a pas pu être confirmée de source indépendante.

La Somalie, pays pauvre de la Corne de l’Afrique, est en guerre civile depuis 1991.

Mogadiscio est le théâtre d’attaques constantes depuis la débâcle, en décembre 2006-janvier 2007, des tribunaux islamiques qui ont perdu les régions sous leur contrôle dans le sud et le centre du pays, après une offensive des forces éthiopiennes venues soutenir le gouvernement somalien.

Les insurgés, dirigés par la mouvance islamiste, mène une lutte de type guérilla contre notamment les troupes éthiopiennes et de la force de paix de l’Union africaine (Amisom), les forces de sécurité somaliennes et les représentants du gouvernement somalien.