08/06/08 (B451) XINHUA : Somalie : fin des négociations à Djibouti sans accord

Les négociations de paix indirectes entre le gouvernement de transition somalienne et l’opposition, tenues à Djibouti sous les auspices de l’ONU, n’ont pas pu trouvé un accord du fait que celle-ci exige le retrait des troupes éthiopienne de Somalie, selon des informations reçues dimanche à Mogadiscio.

Yusuf Ali Aynteh, conseiller du leader de l’Alliance opur la relibération de la Somalie (ARS, opposition), joint au téléphone, a affirmé à Xinhua que les pourparlers avaient été “suspendues” par l’ONU après que le gouvernement de transition somalienne eut refusé de faire partir les troupes éthiopiennes.

L’envoyé de l’ONU Ahmedou Ould-Abdallah a indiqué lors d’une conférence de presse à Djibouti que les parties n’avaient prévu la date du prochain tour de négociations.

Les négociations, qui avaient commencé le mois dernier, ont été boycottées par les membres de l’aile dur de l’ARS.

Le groupe isralmiste Al-shaab, groupe dissident de l’Union des tribunes islamiques, a aussi boycotté les négociations, affirmant qu’ils ne négocierait pas avec le gouvernement tant que les troupes éthiopiennes et les auters troupes étrangères se trouvent en Somalie.

Le gouvernement a soutenu que les troupes éthiopiennes sont venues en Somalie avec l’invitation du gouvernement légitime somalien”.

Les gouvernement somalien et éhtiopien ont déclaré que les troupes éthiopiennes partiraient après le retour de la sécurité dans le pays ou le déploiement d’une force internationale.

Une troupe de maintien de la paix de l’Union africaine, composée de près de 2.600 soldats ougandais et burundais, a été déployée à Mogadiscio. Selon le projet, la troupe comprendra 8.000 militaires.

D’autres pays africains, qui ont promis d’envoyer des soldats en Somalie, n’ont pas encore déployé leurs contingents pour des raisons logistiques et sécuritaires.