11/06/08 (B451) XINHUA : Un chef de l’opposition somalienne rejette l’accord de paix

Cheikh Hassan Dahir Aweys, chef spirituel de l’ancienne Union des tribunaux islamiques et aujourd’hui membre de la principale coalition de l’opposition, a rejeté l’accord signé lundi entre le gouvernement de transition somalien et l’opposition à Djibouti, ont rapporté mardi les médias locaux.

Aweys a dit sur la radio locale Shabelle par téléphone depuis Asmara, capitale de l’Erythrée, qu’il s’opposait à cet accord entre le gouvernement et certains responsables de l’Alliance pour une nouvelle libération de la Somalie (ARS), dont il est membre.

“Les négociations ont abouti à ce contre quoi nous mettons les Somaliens en garde depuis le début”, a déclaré Aweys, ajoutant : ” Le jihad va continuer, nous ne reconnaîtrons pas ce qu’ils disent avoir réalisé”.

Il a appelé les Somaliens à ne pas soutenir cet accord de paix.

Le gouvernement somalien et des membres de l’ARS, présidée par cheikh Sharif Sheikh Sharif Ahmed, ont signé lundi la cessation des hostilités pendant 90 jours. L’accord prévoit aussi le retrait des troupes éthiopiennes et demande le déploiement de forces de maintien de la paix de l’ONU dans les 120 jours.

Les négociations avec le gouvernement de transition ont divisé l’ARS en deux factions et la ligne dure est opposée à toute négociation avec le gouvernement tant que l’armée éthiopienne sera en Somalie.

La Somalie est dépourvue de gouvernement central fort depuis la chute de l’ancien dirigeant somalien Mohamed Siyad Barre en 1991.