15/06/08 (B452) Radio-Trottoir : IOG est-il parti à Addis Abeba pour lécher les bottes de Meles ? (Un correspondant)

Il faut s’attendre à tout d’un “siphonné” facilement manipulable par plus “siphonné” que lui et un autre spécialiste des crimes de guerre. Certes ils bénéficieront de la bénédiction de la Statue de la Liberté oh pardon de la Statue des crimes Organisés et Impunis.

En effet, IOG a profité du sommet de l’IGAD pour organiser une concertation avec Meles et son gouverneur de l’Ogaden et de la Somalie. Militairement parlant, disons de la Somalie du Sud qui est occupée.

Mais cette fois, le menu principal devrait concerner la meilleure façon d’envahir l’Erythrée afin de permettre à Bush de réaliser, avant son départ, son vieux rêve de véritable irresponsable illuminé « du Saint Esprit de la Pentecôte » : semer l’anarchie dans les relations internationales, après l’Asie, en impliquant les populations de la Corne d’Afrique qui ressemblent à des arabes métissés.

Pendant qu’on complote contre l’Erythrée à l’IGAD sous la coupole d’un «drogué », (c’est l’expression favorite d’IOG lorsqu’il parle de Meles), Bobard 1er a fait une déclaration à Addis, qui a été diffusée par la BBC en somalie hier 14 juin.

Bien entendu, elle contredit les déclarations des militaires en tenue, qui ont déclaré à l’unisson avec leur Ministre Ougoureh, après avoir fait l’éloge du courage des Forces Djiboutiennes, que le Territoire National avait été totalement libéré.

Avec un tel irresponsable à Addis-Abeba, on peut s’attendre à le voir bientôt prendre l’avion pour Asmara.

Le “siphonné” d’Haramous dit à chaque fois le contraire de la vérité car il ne sait plus ce qu’il dit, ni ce qu’il fait. Dépassé par sa stratégie élastique, la vérité ne signifie plus rien pour lui.

Le bilan de nos morts augmente avec les découvertes d’autres corps enfouis par des bombardements ou enterrés à la hâte, pour les faire simplement porter “disparus”, au lieu de “morts au champ d’honneur”.

Que Dieu garde en paix toutes nos victimes, toutes les victimes de cette guerre absurde et provoquée dont l’unique motivation est de dénigrer l’Erythrée et de créer des justifications à une attaque en règle de ce pays voisin.

Votre correspondant