16/06/08 (B452) AFP / La France poursuivra son action autant que nécessaire” (Kouchner) (Info lectrice)

Bernard Kouchner a téléphoné samedi à son homologue de Djibouti, Mahmoud Ali Youssouf, pour lui dire que la France, qui a renforcé son dispositif de soutien aux forces armées djiboutiennes après une série d’incidents frontaliers avec l’Erythrée, “poursuivra son action autant que nécessaire”, a indiqué un communiqué du Quai d’Orsay.

Le ministre des Affaires étrangères a rappelé à son homologue que la France “a entrepris des efforts militaires importants pour assister Djibouti dans ces moments difficiles: envoi d’équipes médicales supplémentaires, évacuation des blessés, mise en place de moyens militaires dans la région et intensification des vols de reconnaissance”, souligne le communiqué.

M. Kouchner a “indiqué que la France poursuivra son action autant que nécessaire” et “rappelé le rôle qu’elle a joué dans l’adoption”, jeudi par le Conseil de sécurité des Nations Unies, “d’une déclaration présidentielle condamnant l’action militaire conduite par l’Erythrée contre Djibouti” et “appelant à la cessation des combats”.

Le ministre a “enfin exprimé le voeu que cette situation s’apaise au plus vite”, conclut le communiqué, en soulignant que “cette position a été exprimée au gouvernement érythréen”.

Une “grosse centaine” de soldats français ont été affectés à une base logistique de soutien aux forces djiboutiennes déployée après une série d’incidents frontaliers avec l’Erythrée, a annoncé samedi l’état-major des armées à Paris.

Des échanges de tirs nourris ont eu lieu mardi entre troupes érythréennes et djiboutiennes à Ras Doumeira, à 120 km au nord de la ville de Djibouti, faisant 9 morts dans les rangs des forces armées djiboutiennes, selon le haut commandement militaire djiboutien.