19/06/08 (B452) Rupture des relations diplomatiques entre l’Erythrée et Djibouti. (Article modifié le 20/06 pour corriger une erreur – Il s’agit bien de Djibouti et de l’Erythrée et non du Yémen (*). Les lecteurs avaient déjà fait la correction) (Lecteur)

Selon des sources généralement bien informées, les deux pays auraient rompu ce jeudi vers 11:00 h les relations diplomatiques et les Ambassadeurs de chaque pays feraient leurs valises pour rentrer dans leurs pays respectifs.

Par ailleurs, il y aurait eu de nouveaux accrochages frontaliers dans les deux derniers jours. On ne connaît pas les motifs exacts, si ce n’est d’abord la tension persistante entre les deux forces armées qui se font face et peut-être des tentatives djiboutiennes pour récupérer des morts et ou des blessés.

De plus en plus, les Généraux Fathi et Zakaria semblent être “coincés” dans l’impossibilité de faire quoi que ce soit face aux Erythréens mieux armés, mieux entraînés et peut-être aussi plus motivés … et qui auraient pris des positions en différents points de la frontière (pas que Ras Doumeira ..) (?)

Guelleh aurait demandé de l’aide en Somalie et des renforts de troupe, ce qui est paradoxal, sachant que la Somalie n’arrive déjà pas à assurer la paix sur son territoire … Bien que positionnée avec une centaine d’hommes à la frontière, il est clair, comme nous l’avions déjà évoqué, que la France n’a pas envie de déclencher un conflit ouvert avec l’Erythrée, ce qui lui imposerait d’acheminer du matériel et des renforts conséquents….

(*) Le coupable de l’erreur ayant été pris en flagrant délit, a été condamné à passer une journée à Gabode … dans la cellule spéciale pour personnalités.