23/06/08 (B453) Radio-Trottoir / Condamnés au silence, les Djiboutiens sont heureux de savoir qu’un site publie des informations non censurées sur leurs conditions actuelles et sur le contexte militaire. (Correspondant)

Par 47°C, alors que souffle le vent chaud et que nous manquons cruellement d’électricité pour faire fonctionner les climatiseurs (ce qui n’est pas le cas, vous vous en doutez, des barons de Guelleh ou de nos riches hauts fonctionnaires, ..), il est pénible de devoir ajouter la punition du silence.

Les “grandes oreilles” nous écoutent, nous épient et nous espionnent nuit et jour. CHUT ! Chacun se méfie, même parfois de ses voisins ou pire encore de ses proches ! La SDS emploie 500 à 600.000 indicateurs potentiels. Quasi toute la population !!! Le khat sert parfois de mode de rémunération …

Ne rien dire, absolument rien. Ne rien écrire, absolument rien. Ne rien penser, absolument rien ! Ne rien faire, chômage oblige, absolument rien. Pour la SDS et autres services policiers de renseignement, un bon Djiboutien est un Djiboutien qui ne pense pas, qui ne dit rien, qui n’écrit pas et qui absorbe, sans broncher, toutes les salades préparées et diffusées par Bobard 1er.

Le couvercle que Bobard 1er a tissé sur nos existences est pesant, insupportable. Le contexte est dramatique. Beaucoup d’hommes sont morts au front. Beaucoup ont été blessés. Nos forces armées ont subi le premier revers de leur histoire. Elles ont perdu beaucoup de matériels. Et l’Erythrée est chez nous …solidement installée.

Le pire est de ne pas savoir quelles sont les intentions de ces voisins belliqueux ni celles de nos dirigeants, qui voudraient devenir nos maîtres à penser. Nous vivons dans la tristesse de tous ces morts et de tous ces blessés et dans l’angoisse de l’avenir. L’Erythrée va-t-elle nous envahir ? La France va-t-elle nous protéger efficacement ? L’Ethiopie va-telle affronter l’Erythrée sur notre sol ? Les USA vont-ils intervenir et dans quel sens ?

Toutes ces questions sont sans réponse. Pas le droit de savoir, pas le droit de dire, même le nombre des morts et des blessés est un secret scientifiquement occulté par Guelleh … Et pourtant nous savons bien que la réalité est dix fois, cent fois supérieure aux chiffres officiels. Il suffit de voir le nombre de familles qui attendent des informations devant les hôpitaux et qui sont éconduites avec brutalité et manque d’humanité.

Un grand merci à l’ARDHD qui rompt le silence. Même si l’accès au site nous est interdit, nous savons qu’il publie des informations sur la véritable situation et que ces informations sont diffusées dans le monde. Nous savons que nos frères en exil peuvent la consulter et qu’ils nous font passer des bribes d’information. Mais attention les grandes oreilles guettent la moindre information … il faut être prudent, discret et ne rien échanger.

Voilà la réalité à la veille du 27 juin. Bonne fête à toutes et à tous