30/06/08 (B454) Radio-Trottoir : Alerte maximum sur le territoire Belge. Selon nos informateurs, IFTIN pourrait être pourchassé par la SDS qui tenterait de faire pression sur sa famille et sur lui-même, en utilisant différentes méthodes, dont certaines figurents parmi les plus “basses”. (ARDHD avec nos correspondants sur place)

Nous avons appris hier par nos informateurs que Bobard 1er aurait lancé Hassan Saïd et les limiers du SDS aux trousses d’Ali Iftin et de sa famille. La goutte d’eau qui aurait fait déborder le vase, après le témoignage qu’Iftin a confirmé au procés de Versailles, serait l’interview qu’il a donné sur le site du GED (en 4 parties).

________________________________________
Référence et lien :
Partie 1/4 : http://www.gouv-exil.org/13_courrier(2)(2)/courF923_BW.htm
Partie 2/4 : http://www.gouv-exil.org/13_courrier(2)(2)/courF928_BW.htm
Partie 3/4 : http://www.gouv-exil.org/13_courrier(2)(2)/courF935_BW.htm
Partie 4/4 : http://www.gouv-exil.org/13_courrier(2)(2)/courF938_BW.htm

Dans cette interview qui est à lire absolument, Iftin exprime son sentiment et son analyse sur la situation actuelle, l’économie et la vie de la population. Il confirme l’attachement du peuple à la présence française et il démonte les origines de l’incursion érythréenne sur le territoire, qui ne serait qu’une mascarade conçue et organisée par un esprit aussi retors que celui de Guelleh.

Un long plaidoyer fort bien documenté contre le régime et la corruption au plus haut niveau de l’état.
_________________________________________

Il est à noter qu’IFTIN a engagé sa responsabilité personnelle en signant ces interviews et qu’il s’est exprimé en connaissance de cause, prêt nous dit-il à en assumer toutes les conséquences.

Ce ne serait pas le cas de Guelleh, qui rompant avec les traditions et règles ancestrales des Mamassan, agirait directement contre un membre de la tribu, sans engager sa responsabilité personnelle et en le faisant accomplir pas des tiers : pas bien ! Plus largement Guelleh se permet d’exercer des pressions intolérables et inadmissibles contre tous les opposants politiques véritables, sincères et engagés.

Sans que nous en sachions plus pour le moment, des suites juridiciaires à l’encontre du régime et de son chef pourraient être officialisées dans les prochains jours, avec démarche auprès de l’U.E. et peut-être une conférence de presse ?

Joint par téléphone, M Ali IFTIN s’est excusé fort aimablement de ne pas pouvoir répondre pour le moment et dans ce contexte, à nos questions. Bien qu’invité à le faire, il n’a pas souhaité faire un “démenti” lorsque nous avons évoqué ces différents points, nous promettant de nous adresser rapidement, de nouvelles informations et des précisions.