03/07/08 (B454) 7/7 (Belgique) / “L’Afrique de l’Est victime d’un mélange mortel de calamités”

L’Afrique de l’Est est victime d’"un mélange mortel" de calamités, à base de guerres, de sécheresse et d’augmentation des prix, a averti mercredi le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef).

"Un mélange mortel de sécheresse, de conflits qui prennent de l’ampleur, d’augmentation des prix des produits alimentaires et de l’énergie, de maladies et de grande pauvreté pousse les enfants et leur famille au bord du désastre en Afrique de l’Est", estime l’Unicef dans un communiqué.

"L’Ethiopie et la Somalie sont les deux pays les plus touchés, mais des régions d’Erythrée, de Djibouti, du Kenya et de l’Ouganda montrent les mêmes signes menaçants", prévient l’Unicef. "C’est maintenant qu’il faut agir, pour sauver des vies d’enfants", affirme le directeur régional de l’Unicef pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe, Per Engebak. Selon l’Unicef, le taux de malnutrition aiguë dépasse 20% en Somalie, alors que le spectre de la famine menace à nouveau l’Ethiopie.

L’agence de l’ONU met aussi en garde contre la détérioration de la situation humanitaire dans la région aride de Karamoja, dans le nord-est de l’Ouganda, où vivent des pasteurs semi-nomades, et évalue à 1,2 million le nombre de personnes, dont de nombreux enfants, ayant besoin d’aide alimentaire d’urgence au Kenya. (belga/7Sur7)