08/07/08 (B455) Jeune Afrique avec Xinhua / L’Erythée prête à négocier avec Djibouti sur les attaques frontalières.

Le ministre érythréen des Affaires étrangères Osman Mohamed Saleh a indiqué mardi que son pays était prêt à organiser un dialogue avec Djibouti sur les dernières attaques frontalières, a rapporté l’Agence de presse égyptienne MENA.

En marge du 11e sommet de l’Union africaine (UA), le ministre érythréen a démenti que l’Erythrée ait attaqué Djibouti.

Les forces érythréennes se trouvaient à l’intérieur du pays et elles ont riposté en légitime défense après que les troupes djiboutiennes les eurent attaquées du 10 au 12 juin, a souligné M. Saleh cité par MENA.

L’Erythrée n’a aucune intention à Djibouti et n’a aucun problème, parce que les frontières sont bien démarquées, a-t-il ajouté.

Le 12 juin, le ministère djiboutien de la Défense a indiqué que des militaires érythéens ont envahi la région de Ras Doumeira dans le nord de Djibouti. Des affrontements ont commencé plus tard qui, selon le côté djiboutien, ont tué 12 Djiboutiens et blessé 55 autres.

L’Union africaine a condamné l’action militaire de l’Erythrée contre Djibouti dans une région frontalière controversée et demandé à l’Erythrée de se retirer “immédiatement et sans condition”.