15/07/08 (B456) XINHUA / Une ville du centre de la Somalie déclarée zone démilitarisée.

Les anciens de la province somalienne de Hiran (centre) ont signé des accords avec l’armée éthiopienne et les combattants islamistes stipulant qu’aucune de ces parties ne pouvait entrer dans Beledweyn, capitale de la province, a informé lundi le conseil des anciens de cette localité.

La région, frontalière avec l’Ethiopie, a été le théâtre de violents combats entre les deux parties et elle a changé de mains un certain nombre de fois. Beledweyn est passée le mois dernier sous le contrôle des combattants islamistes après le retrait forcé des troupes éthiopiennes.

L’armée éthiopienne est depuis revenue dans les hauteurs, en périphérie de la ville.

“Nous avons convenu avec les deux parties que dans l’intérêt de la paix sociale, leurs soldats ne devraient pas entrer dans la ville”, a dit le chef du Conseil des anciens de Hiran, Daar Xirsi Hoshow, à l’agence Xinhua par téléphone depuis Beledweyn, à 300 km au nord de la capitale somalienne Mogadiscio.

“Les tribunaux islamiques ont accepté de retirer leurs forces de la ville et les troupes éthiopiennes ont accepté de ne pas y entrer après que de nombreux habitants aient quitté la ville par peur des combats”, a ajouté M. Hoshow.

Des centaines de famille ont quitté leur foyer de Beledweyn depuis que l’armée éthiopienne a pris position sur les hauteurs de la ville.