22/07/08 (B457) L’UA dans ses contradictions politico-diplomatiques ! / Presse canadienne : L’UA va demander à l’ONU de repousser toute action judiciaire contre le président soudanais pendant un an

ADDIS ABEBA, Ethiopie — L’Union africaine va demander au Conseil de sécurité de l’ONU de différer l’inculpation du président soudanais Omar el-Béchir pendant un an, a déclaré lundi le chef de la diplomatie nigeriane.

Ojo Maduekwe a précisé que l’UA allait présenter sa requête afin de favoriser les avancées dans les négociations destinées à mettre fin au conflit au Darfour.

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a demandé l’émission d’un mandat d’arrêt contre Omar el-Béchir, en l’accusant de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide au Darfour, dans l’ouest du Soudan.

“Nous demandons que l’inculpation de la CPI soit différée pour donner une chance à la paix”, a déclaré le ministre nigerian des Affaires étrangères, qui s’est exprimé au nom de ses collègues à l’issue d’une réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Quelque 300.000 personnes, selon les estimations, sont mortes au Darfour depuis que le conflit a éclaté dans la région en 2003 et 2,5 millions d’autres ont été déplacées. Trois juges de la CPI devraient décider dans deux à trois mois si un mandat d’arrêt doit être émis contre le président soudanais.