17/08/08 (B461) AFP / Somalie: deux employés du PAM enlevés, des craintes pour leur vie.

Deux travailleurs humanitaires somaliens du Programme alimentaire mondial (PAM) ont été enlevés vendredi dans le sud somalien, ont rapporté dimanche un chef coutumier et une source onusienne, faisant état d’informations non confirmées de leur mort.

Selon ces sources, un trésorier adjoint du PAM, un chauffeur du PAM et un proche du trésorier, voyageant à bord du même véhicule, ont été enlevés vendredi par des hommes armés près de Dinsoor, à environ 350 km à l’ouest de Mogadiscio. Le troisième otage est cependant parvenu à échapper à ses ravisseurs.

“Les informations qui nous arrivent indiquent que les ravisseurs ont tué le responsable du PAM, car l’homme qui les accompagnait a réussi à s’enfuir lorsque les kidnappeurs ont ouvert le feu sur eux. Il n’a pas pu confirmer la mort (des deux humanitaires) mais l’espoir de les revoir vivants diminue”, a expliqué à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, une source onusienne installée en Somalie.

“Ils ont enlevé l’assistant (du PAM), son chauffeur et un de ses proches vendredi soir et depuis nous n’avons pas eu de nouvelles jusqu’à ce que nous apprenions cette horrible information. Les choses sont encore confuses et nous n’avons pas encore eu d’information définitive prouvant qu’ils sont morts”, a ajouté cette source.

“Celui qui s’est échappé nous a dit que le responsable des Nations unies et son chauffeur avaient été tués par les miliciens et cette information semble exacte puisque des gens sont partis sur place et ont vu du sang. Mais ils n’ont trouvé aucun corps”, a pour sa part expliqué à l’AFP un chef coutumier de Dinsoor, Mohamed Moalim Nur.

Le PAM vient en aide à 2,3 millions de personnes par mois en Somalie, ravagée par dix-sept ans de guerre civile. L’ONU a prévenu que 3,5 millions de Somaliens auront besoin d’aide alimentaire d’ici à la fin de l’année, en raison de la persistance de la sécheresse, de l’inflation et de l’insécurité.

Les humanitaires sont en permanence la cible d’attaques dans ce pays pauvre de la Corne de l’Afrique.

Cinq chauffeurs somaliens travaillant pour le compte du PAM en Somalie ont été tués depuis le début de l’année 2008.

Des troupes éthiopiennes sont actuellement déployées en Somalie en soutien au gouvernement somalien, qui combat les insurgés islamistes. Ces derniers lancent des attaques quasi-quotidiennes, notamment à Mogadiscio.

Fin juillet, l’un des plus hauts responsables islamistes et partisan d’une ligne dure, cheikh Hassan Dahir Aweys, avait affirmé que les assassinats et enlèvements de travailleurs humanitaires en Somalie “devaient cesser”.

“Il y a des Somaliens qui, par erreur, s’en prennent aux agences humanitaires, ils doivent cesser leurs actions immédiatement et sans délai”, avait-il lancé depuis la capitale érythréenne Asmara.