25/08/08 (B462) AFP / Somalie: les autorités tentent de localiser 3 journalistes enlevés

Les autorités somaliennes tentaient dimanche de localiser les journalistes canadien, australien et somalien enlevés samedi par des inconnus armés près de Mogadiscio, a expliqué un responsable du gouvernement somalien à l’AFP.

Les trois journalistes ont été enlevés samedi à la mi-journée par des inconnus armés sur la route reliant la capitale à Afgoye (à 25 km plus à l’ouest) où ils avaient l’intention de visiter des camps de déplacés. Le Somalien travaillait comme “fixer” pour ses deux collègues étrangers.

Dimanche, tant les proches du journaliste somalien que les autorités ignoraient leur lieu de captivité.

“Nous avons des informations selon lesquelles ils sont toujours retenus otages, mais l’endroit de leur captivité est toujours inconnu”, a reconnu à l’AFP un porte-parole du gouvernement de transition somalien, Abdi Haji Gobdon.

“Le ministère de l’Information suit de près l’évolution de cette affaire”, a-t-il ajouté.

“Pour le moment, nous n’avons aucune information fiable sur leurs ravisseurs ou sur l’endroit où ils ont été emmenés, mais nous poursuivons nos efforts pour savoir quelle est la situation des journalistes”, a pour sa part expliqué à l’AFP Mohamed Elmi, le père du journaliste somalien enlevé.

“Nous ne sommes pas certains, mais les informations qui nous parviennent jusqu’à présent indiquent qu’ils ont été enlevés par une milice indépendante dans le but de demander une rançon”, a-t-il ajouté.

Samedi, le ministère canadien des Affaires étrangères avait indiqué que sa représentation diplomatique au Kenya, voisin de la Somalie, était “en contact avec les autorités locales afin de confirmer” l’enlèvement des journalistes.

Selon le secrétaire général de l’Union nationale des journalistes somaliens (Nusoj), Omar Faruk Osman, qui a “condamné cet incident”, les deux journalistes étrangers enlevés sont Amanda Lindhout, de nationalité canadienne, et Nigel Brennan, un photographe indépendant australien.

Un responsable du magazine local Red Deer Advocate, situé dans la province canadienne d’Alberta (sud) et auquel Amanda Lindhout collabore comme pigiste, a confirmé à la chaîne publique canadienne CBC que celle-ci se trouvait dans la région de la Corne de l’Afrique.

En Australie, une porte-parole du ministère des Affaires étrangères a expliqué dimanche que l’ambassade d’Australie au Kenya cherchait à savoir si Nigel Brennan avait effectivement été kidnappé. “Nous pouvons confirmer qu’il manque”, a-t-elle simplement déclaré.

Dans un communiqué publié par le ministère australien des Affaires étrangères, la famille de Nigel Brennan s’est dite “très inquiète”. “C’est un journaliste indépendant qui était arrivé au Kenya il y a un peu plus d’une semaine”, selon le
texte.

Les enlèvements de journalistes et de travailleurs humanitaires sont fréquents en Somalie, pays en guerre civile depuis 1991. Ces enlèvements sont pour la plupart suivis de demandes de rançon.

Mogadiscio est le théâtre d’attaques meurtrières quasi quotidiennes depuis la débâcle fin 2006-début 2007 des militants islamistes qui contrôlaient depuis six mois la majeure partie du sud et du centre du pays.

Ces attaques et leurs ripostes ont provoqué le déplacement de centaines de milliers de personnes hors de la capitale. Environ 250.000 d’entre elles s’entassent dans quelque 70 camps de déplacés à Afgoye.