27/08/08 (B462-B) MarketWire (CA) Une frégate canadienne assure la livraison de nourriture vers la Somalie.

Le dimanche 24 août 2008, un navire du Programme alimentaire mondial escorté par le Navire canadien de Sa Majesté Ville de Québec est arrivé à Mogadishu, Somalie, avec une cargaison de plus de 5 400 tonnes métriques de maïs et de soja. Ce premier chargement sera suffisant pour nourrir plus de 54 000 personnes pendant six mois.

“Avec chaque livraison de nourriture complétée vers la Somalie, des vies sont sauvées. Le sentiment de fierté et de satisfaction produit par la réussite de cette tâche est énorme,” a déclaré le Capitaine de frégate Chris Dickinson, commandant du NCSM Ville de Québec. “Nous espérons que pendant notre mission, nous pourrons assurer la livraison sécuritaire de suffisamment de nourriture pour empêcher des centaines de milliers de Somaliens affamés d’avoir faim au cours de la prochaine année.”

Le NCSM Ville de Québec a été désigné pour cette tâche d’escorte le 6 août à la demande du Programme alimentaire mondiale et de l’Organisation maritime internationale. Elles sont toutes les deux des agences des Nations Unies. Depuis environ trois ans, des navires de guerre des nations de l’OTAN ont escorté les convois du Programme alimentaire mondial depuis Mombasa, Kenya, vers Mogadishu pour assurer leur libre passage dans des eaux infestées de pirates. Les convois du Programme alimentaire mondial visent à répondre aux besoins urgents de plus de 2,4 millions de Somaliens qui se fient à l’aide alimentaire mondiale dont 90 pour-cent arrive par voies maritimes.

Le NCSM Ville de Québec retourne déjà vers Mombasa pour rencontrer un autre navire transportant de l’approvisionnements vers Mogadishu. Pour tous les 260 membres de l’équipage de la frégate canadienne, les prochaines semaines seront une succession d’allers-retours le long de la côte orientale de l’Afrique pour escorter des navires transportant de précieuses cargaisons vitales.

“Nous ne pouvons abaisser notre garde ou laisser la routine s’installer. Ceci est une mission très importante et elle peut être dangereuse. Mes marins sont des professionnels et très biens entraînés à cette tâche. Ils demeureront alertes et attentifs, sachant que des vies sont en jeu,” a déclaré le Capf Dickinson.