31/08/08 (B463) ARDHD – En ce début de Ramadan, l’équipe de l’ARDHD adresse tous ses voeux à tous les musulmans.

L’ARDHD adresse tous ses voeux à tous les musulmans du monde, en ce début du mois béni du Ramadan. Bien entendu, elle a une pensée toute spéciale pour la population djiboutienne dans son ensemble et particulièrement pour les plus démunis et pour ceux qui ont tout perdu depuis le début du règne de Guelleh : le dictateur auto-proclamé !

Elle pense, en particulier, à tous ceux qui n’ont plus les moyens de faire des repas convenables, par manque d’argent et qui subissent de plein fouet l’inflation record plus l’augmentation arbitraire des taxes d’importation, y compris sur les biens de première nécessité.

La descente économique du pays est la conséquence directe de tous les détournements qui sont commis chaque jour par la “Bande à Guelleh” : Banque centrale, EDD, ONED, ONARS, AND, Télécom, Port …

Le bilan et le constat sont tragiques : le pays est exsangue, la majorité de ses habitants ont été ruinés. Même sous “haute perfusion” internationale (FMI, Banque mondiale, USAID, U.E., donateurs arabes) le pays est incapable désormais d’assurer la défense de ses frontières, ni les soins de ses habitants, ni l’éducation des enfants (pour ne citer que ces points …).

Alors que sa position gégographique, son port, sa ligne de chemin de fer avec Addis Abeba et la qualité de ses habitants auraient été autant d’atout pour en faire économiquement viable, Guelleh et sa bande ont tout “bouffé” et ils continueront jusqu’à la dernière racine, pour ne laisser qu’un terrain aride et en plus sous la menace de ses puissants voisins.

Tout ce qui avait une valeur dans le patrimoine public (port, aéroport, encaissement des taxes, bientôt le train et les transports) aura été “concédé”, sans appel d’offre et de façon occulte, à des (une ??) société(s) financière(s) étrangère(s), privilégiant par essence même, le revenu à court terme et le retour sur investissement, sans aucune vision de l’avenir ni du développement du pays au service des ses citoyens.

Souhations que ce mois de recueillement et de prière, permettra aussi à chacun de prendre la véritable mesure du désastre et de trouver la réponse personnelle qu’il doit y apporter, avec l’aide de Dieu.

Bonne prières à toutes et à tous et bon recueillement.