19/09/08 (B466) XINHUA / L’Ouganda appelé à maintenir ses soldats de la paix en Somalie

L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) a appelé le gouvernement ougandais à maintenir ses soldats de maintien de la paix en Somalie malgré la multiplication des attaques sur les troupes et les violences dans le pays.

Mahboub Maalim, secrétaire exécutif de l’IGAD, organisation qui rassemble le Soudan, l’Erythrée, Djibouti, l’Ethiopie, la Somalie, le Kenya et l’Ouganda, a déclaré aux journalistes jeudi que les soldats ougandais postés dans la capitale somalienne Mogadiscio ont réussi à faire baisser la violence.

“Je veux remercier les Ougandais qui donnent de leur temps précieux, leurs ressources humaines précieuses et leurs ressources financières précieuses pour intervenir dans les problèmes de la Somalie. Nous les implorons de ne pas abandonner”, a-t-il déclaré à la fin de sa visite de quatre jours en Ouganda.

L’Ouganda a déployé un contingent de 1.600 soldats de maintien de la paix en Somalie au sein de la Mission de l’Union africaine en Somalie. La force est la cible d’attaques incessantes de la part de militants, et sept soldats sont morts et d’autres ont été blessés depuis mars 2007, date de son déploiement.

La Somalie a appelé le mois dernier l’ONU à intervenir, notant que d’autres pays africains, qui avaient promis d’envoyer des soldats de la paix, n’ont pas respecté leurs engagements et que la situation sur le terrain se détériore.

L’Union africaine a autorisé le déploiement de 8.000 soldats mais seuls 2.600 soldats ougandais et burundais sont sur le terrain.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fait savoir en août qu’il envisagerait de déployer des casques bleu lorsque la situation se sera améliorée.

Malgré les efforts de paix entre le gouvernement somalien et les militants, la violence est omniprésente dans le pays.