27/09/08 (B467) L’Express avec AFP : Somalie: les pirates emmènent un cargo ukrainien de chars vers une zone islamiste. (Info lectrice)

Le cargo ukrainien saisi par des pirates somaliens et transportant des chars se dirigeait samedi vers la ville côtière de Harardhere, une région contrôlée par les islamistes somaliens, a indiqué un responsable de la région semi-autonome du Puntland (nord-est de la Somalie).

“Les pirates se dirigent vers (le port de) Hobyo et vers Haradhere; apparemment, ils cherchent à décharger à terre certaines armes légères de la cargaison”, a déclaré samedi à l’AFP le conseiller à la présidence du Puntland, Bile Mohamoud Qabowsade, joint par téléphone depuis Mogadiscio.

“Nous sommes très inquiets de cet incident qui va aggraver l’insécurité s’il n’est pas résolu; selon nos informations, les pirates ont déployé plus d’hommes armés dans la zone et se préparent à riposter en cas d’attaque”, a ajouté le conseiller.

Le Faina, dont la cargaison était destinée à l’armée régulière kényane, a été saisi par des pirates jeudi alors qu’il se dirigeait vers le port kényan de Mombasa, avec à son bord 17 Ukrainiens, trois Russes et un Letton.

Selon le ministère ukrainien de la Défense, le cargo transporte notamment 33 chars lourds T-72 de conception soviétique livrés par Kiev dans le cadre d’un contrat de vente d’armements avec le Kenya.

La Russie a dépêché le patrouilleur l’Intrépide vers les côtes somaliennes, “en raison de l’intensification des attaques perpétrées par des pirates, y compris contre des citoyens russes”, avait indiqué vendredi la marine russe à Moscou.

Haradhere, située à 410 km au nord de Mogadiscio, et le port de Hobyo (120 km au nord de Haradhere) sont situés dans une zone contrôlée par la mouvance islamiste, qui mène une guerre acharnée contre le gouvernement somalien depuis début 2007.

Il ne s’agit pas de destinations priviligiées des pirates, qui emmènent généralement les bateaux et leurs équipages pris en otages plus au nord, dans la région de Eyl (800 km au nord de Mogadiscio).

Les abords des côtes de la Somalie, pays en guerre civile depuis 1991, sont devenus extrêmement dangereux ces dernières années pour la navigation, en raison d’une recrudescence de la piraterie.