29/09/08 (B467-B) AFP / Somalie : 4 tués à Mogadiscio dans des combats, selon des témoins

Au moins quatre personnes, dont un soldat des forces gouvernementales somaliennes, ont été tuées dans la nuit de dimanche à lundi à Mogadiscio lors d’attaques d’insurgés islamistes contre des positions gouvernementales et de la force de paix africaine (Amisom), selon des témoins.

Deux civils et un soldat ont été tués lors d’un premier accrochage près du palais présidentiel, Villa Somalia, selon les mêmes sources.

“Trois personnes, dont un soldat, sont morts près de Villa Somalia, par deux obus de mortier qui ont touché des bâtiments”, a raconté à l’AFP l’un de ces témoins, Hamad Ali Ahmed.

Un autre civil, pris dans des échanges de tirs, a été tué par balles dans le district de Holwadag, dans le sud de la ville, toujours selon des habitants, selon qui les tirs ont également fait au moins sept blessés dans la population.

Mogadiscio est le théâtre d’attaques meurtrières quasi quotidiennes depuis la débâcle fin 2006 – face à l’armée éthiopienne venue soutenir les forces du gouvernement de transition somalien – des militants islamistes qui tenaient la majeure partie du centre et du sud du pays, livré au chaos depuis le début d’une guerre civile en 1991.

Des insurgés menés par les islamistes mènent régulièrement des attentats meurtriers visant en particulier les forces somaliennes et éthiopiennes, l’Amisom et les représentants gouvernementaux.

La force de paix de l’Union africaine (UA) en Somalie (Amisom) a commencé à se déployer à Mogadiscio, en mars 2007. Cette force est composée de contingents ougandais et burundais.