07/10/08 (B468) XINHUA / Le Kenya invite les dirigeants musulmans à ne pas soutenir le terrorisme

Le gouvernement kenyan a déconseillé lundi aux organisations musulmanes de soutenir le terrorisme.

“Le gouvernement tient à préciser clairement que sur près de 36 millions de personnes que compte le pays, quand une ou deux ou même dix font l’objet d’enquêtes pour une question d’accusations de terrorisme, c’est parce qu’il y a assez de soupçons sur leur comportement et leurs associations qui ont conduit le gouvernement vers eux,” a indiqué le porte-parole Alfred Mutua dans un communiqué.

Le communiqué du gouvernement est intervenu après l’appel des dirigeants musulmans adressé à la nation est-africaine, lui demandant de faire rentrer les 19 Kenyans détenus dans la prison éthiopienne pour une question d’interprétations extra-judiciaires.

Mutua a déclaré aux leaders musulmans que le combat contre le terrorisme n’est pas basé sur une réligion mais sur un comportement criminel.

“Le gouvernement recommande vivement à tous les Kenyans de travailler ensemble pour s’assurer que notre pays est à l’abris de ceux dont les intentions visent à faire mal et à mutiler des enfants et femmes innocents,” a-t-il dit.

Un groupe de huit terroristes suspectés sont retournés au pays pendant le week-end après plus d’un an d’incarcération en Ethiopie où ils étaient détenus sur présomption d’implication dans des activités terroristes en Somalie.