11/10/08 (B469) APA / Les pirates somaliens s’engagent à ne pas cibler les bateaux transportant des vivres.

Le porte-parole des pirates somaliens qui détiennent encore le navire ukrainien transportant une cargaison d’armes, Sugule Ali, a déclaré vendredi que son groupe ne s’attaquerait pas aux navires transportant de l’aide alimentaire destinée à la Somalie.

M. Ali a confié à APA dans un entretien téléphonique à partir du navire ukrainien que les pirates somaliens avaient déjà pris la décision de ne s’attaquer ni aux navires transportant de l’aide alimentaire aux populations vulnérables de la Somalie, ni aux bateaux commerciaux entrant dans les eaux somaliennes.

« Nous avons appris que plusieurs autres navires étrangers seraient envoyés en Somalie pour escorter les bateaux transportant de l’aide alimentaire. Tout ce que veulent ces pays, c’est de justifier leur entrée illégale dans les eaux somaliennes », a-t-il affirmé depuis le Faina, le navire ukrainien.

« Nous avons déjà décidé qu’aucun de nous ne s’en prendrait aux bateaux convoyant des vivres ou aux bateaux commerciaux et tout contrevenant à cette décision sera sanctionné », a martelé le porte-parole des pirates.

Il a en outre indiqué que les pirates avaient déjà préparé les armes adéquates à utiliser en cas de “guerre majeure” avec les bâtiments de guerre qui tenteraient d’utiliser la force contre eux.

Selon Sugule Ali, les pirates détiennent les preuves montrant que les armes à bord du Faina étaient destinées au gouvernement du Sud Soudan.

Cette sévère mise en garde des pirates a coïncidé avec l’annonce faite jeudi par l’OTAN qu’elle allait se joindre à la lutte contre la grande piraterie au large des côtes somaliennes.

La déclaration de l’OTAN survient suite à de nombreux appels pour combattre les pirates le long des côtes somaliennes devenues les plus dangereuses du monde, avec l’adoption par l’Onu d’une résolution invitant la communauté internationale à aider à débarrasser les eaux somaliennes de leurs pirates.

Avec la recrudescence des activités des flibustiers dans les eaux territoriales de la Somalie, l’Alliance occidentale a déclaré jeudi qu’elle allait envoyer sept frégates en Somalie pour commencer le véritable combat contre les pirates.

« Nous enverrons des navires de guerre en Somalie pour lutter contre la piraterie et pour protéger les bateaux transportant de l’aide alimentaire contre les pirates », a déclaré le porte-parole de l’OTAN, James Appathura.

Il a ajouté que les bâtiments de l’OTAN devraient arriver en Somalie dans une quinzaine de jours, faisant ainsi suite à la demande du Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour une plus forte escorte de ses bateaux transportant des vivres.