20/10/08 (B470) A lire sur le GED, un message de condoléances particulier, empreint d’humour. (Diffusion avec l’aimable autorisation du Webmaster) G 073 – 19/10/08 – Le coin de l’humour et de la dérision par Bouh Warsama

Lien avec l’article original : http://www.gouv-exil.org/13_courrier(2)(2)/courG073_BW.htm

Lire aussi notre article sur le sujet Radio-Trottoir : lien

Message de condoléances

des populations djiboutiennes adressé à son
Excellentissime Sérénité Ismaïl Bobard 1er

Suite au crack financier Outre Atlantique qui vient de frapper le monde économique et plus particulièrement le « politico mafieux », les populations djiboutiennes viennent de prendre connaissance avec grande émotion de la perte de 335 millions d’USD arrachés, à titre personnel, à l’affection de son Excellentissime Sérénité Ismaïl Bobard 1 er.

En ces instants pathétiques, chaque Djiboutien, chaque Djiboutienne tourne son regard avec grande compassion vers le Palais de l’Escale et aimerait être aux côtés de sa Sérénité.

Moments poignants au cours desquels chacun et chacune souhaiterait partager la peine du « grand chamelier » – à défaut de ne pouvoir partager les milliards qu’il « économise » chaque année sur le dos de l’Etat – en tenant la main de la « Lumière de nos nuits » et lui transmettre ainsi tout le courage dont il a nécessairement besoin pour l’aider à surmonter cette épreuve presque insoutenable.

Nous partageons sa douleur mais les mots nous manquent pour l’exprimer ; chacun et chacune d’entre nous est dans la tristesse et désemparé car nous ne savons pas comment lui offrir un peu de réconfort et ne croisons que notre propre impuissance.

Par expérience, nous avons la certitude de voir cette difficile épreuve s’effacer petit à petit, au fil du temps et vraisemblablement plus rapidement qu’on ne le pense.

Car nous avons pleine conscience que son Excellentissime Sérénité saura réagir avec une « capacité/cupidité » que nous lui connaissons tous et toutes « d’économiser » quelques centaines de millions d’USD sur les fonds publics et qui viendront s’ajouter à ceux qu’il a déjà placés depuis bien des années dans les banques de Dubaï, d’Afrique du Sud et d’ailleurs.