20/10/08 (B470-B) Radio-Trottoir : Grogne des enseignants à qui le régime dictatorial voudrait imposer de commenter le livre de LaFaille en démontrant que la mort du Juge Borrel est accidentelle et en tout cas qu’elle n’est pas imputable ni à Guelleh ni à ses proches. (Lecteur)

Lafaille a-t-il réussi un joli coup financier. On dit qu’il aurait réusssi à fourguer tout le stocks des invendus, venant des libraires français(*), à la République de Djibouti qui a fait distribuer un exemplaire dans chaque bibliothèque d’école, de lycée ou d’université …

Mais comme le bouquin aurait été rarement demandé par les lecteurs cibles, le régime aurait-il imaginé de demander aux professeurs, enseignants et instituteurs de sélectionner des morceaux choisis pour intoxiquer les jeunes à propos du meurtre de Bernard Borrel ?

C’est ce qu’il ressort des rumeurs qui se propagent en ville, d’autant plus que nombre d’enseignants n’auraient aucune envie de se prêter à cette lamentable comédie et de raconter, sur ordre, des carabistouilles à leurs étudiants et élèves.

Cela montre à quel point le régime a peur et jusqu’où il peut aller pour tenter de se défendre. Ce qui, au final, ne fait qu’accréditer le sentiment de culpabilité qu’il doit ressentir.

(*) Selon certaines indiscrétions, “les résultats de la vente de son dernier livre sur l’affaire Borrel, seraient mauvais, très mauvais, en France” ! Mais cela reste à confirmer !