23/10/08 (B470-B) AFP / Somalie: la France remet de présumés pirates aux autorités du Puntland

L’armée française a remis jeudi aux autorités de la région auto-proclamée autonome du Puntland, dans le nord de la Somalie, de présumés pirates somaliens interceptés par un navire de guerre français lors d’une opération de contrôle dans le golfe d’Aden.

“Neuf pirates somaliens ont été remis aux autorités somaliennes à proximité de Bosasso (Puntland)”, a indiqué à Paris un communiqué de la délégation à l’information et la communication de la Défense, confirmant une information des autorités du Puntland, qui ont toutefois évoqué le chiffre de huit pirates.

Ces pirates présumés “ont été interceptés par un bâtiment de la Marine nationale (française) au large du golfe d’Aden, dans les eaux internationales à 100 milles nautiques (environ 185 km) des côtes, lors d’une visite de contrôle. A bord de leurs deux embarcations ont été découverts de l’armement individuel et antichar, ainsi que du matériel d’abordage”, selon le texte.

Selon Paris, “les autorités locales se sont engagées à poursuivre les pirates et ont donné au gouvernement français toutes les garanties de traitement de ces prisonniers conformément aux conventions internationales”.

Livrée au chaos depuis le début d’une guerre civile en 1991, la Somalie n’a plus d’Etat central et les organisations de défense des droits de l’Homme dénoncent régulièrement les violations massives des droits humains perpétrées dans le pays.

“L’armée française est la seule qui aide effectivement l’administration du Puntland à combattre la piraterie”, avait déclaré plus tôt dans la journée à l’AFP Bile Mohamoud Qabowsade, conseiller et porte-parole du président du Puntland.

Selon Bile Mohamoud Qabowsade, les militaires français patrouillant dans la zone dans le cadre de la lutte antipiraterie ont arrêté les pirates présumés mercredi soir.

“Les responsables français à bord du navire de guerre au large de la Somalie ont remis les huit pirates présumés à l’administration du Puntland aujourd’hui (jeudi)”, a indiqué M. Qabowsade, selon qui les suspects “ont été arrêtés alors qu’ils cherchaient un bateau à attaquer dans le golfe d’Aden”.

“Les pirates étaient à bord de deux petites embarcations lorsque les militaires français les ont arrêtés. Ils ont tous jeté leurs armes dans l’eau avant d’être appréhendés”, a expliqué de son côté à l’AFP le “ministre adjoint” du Puntland pour la Pêche, Abdukadir Muse Yussuf.

Le porte-parole du président a également assuré que les présumés pirates seraient prochainement jugés par un tribunal puntlandais.

L’armée française est intervenue à deux reprises depuis avril pour libérer des plaisanciers et marins français capturés par des pirates. Au total, 12 pirates présumés ont été arrêtés au cours de ces opérations et sont actuellement incarcérés en France.

Les attaques de pirates au large de la Somalie ont atteint un niveau record depuis le début de l’année, a indiqué jeudi le Bureau maritime international (BMI). Selon le BMI, 63 des 199 actes de piraterie sont survenus au large des côtes somaliennes, dans l’océan Indien ou le golfe d’Aden.

Quelque 259 membres d’équipage étaient toujours retenus en otage à la fin septembre, selon la même source.

Des bateaux de guerre de l’Otan entameront dans les jours à venir leur double mission de lutte contre la piraterie au large de la Somalie et d’escorte des navires transportant l’aide alimentaire internationale.

L’Union européenne (UE) a annoncé qu’elle enverrait elle aussi une dizaine de bateaux, qui devraient prendre le relais de ceux de l’Otan courant décembre.