28/02/00 (LIB 23) REPRISE DES COMBATS À LA FRONTIÈRE ÉRYTHRÉO-ÉTHIOPIENNE. —

Extrait des Nouvelles d’ADDIS : www.lesnouvelles.org

Prémices de l’offensive éthiopienne annoncée ou pression médiatique internationale autour d’une escarmouche ? Les deux peut-être.

Dimanche 20. — À l’occasion des festivités du 25ème anniversaire du début du soulèvement armé du Front populaire de libération du Tigray (TPLF) contre Menguistu Haïlé Mariam, le Premier ministre éthiopien, Mélès Zénawi, menace d’user de “tous les moyens” pour “restaurer la souveraineté” et exige le retrait érythréen de “chaque pouce de territoire éthiopien”.

Mercredi 23. — Le porte-parole de la présidence érythréenne, Yemane Ghebremeskel, annonce “une attaque d’une brigade éthiopienne tôt ce matin” sur le front est (80 km du port érythréen d’Assab).

Jeudi 24. — La porte-parole du gouvernement éthiopien, Salomé Tadesse, accuse Asmara d’avoir provoqué ces “accrochages […] de faible intensité”.