03/11/08 (B472) Pont de la Corne – “Bridge of the Horn” – Un ambitieux projet immobilier partagé entre Djibouti et le Yémen (selon un article de Wikipedia) qui pourrait être contrarié par l’avance Erythréenne. L’Utopie guelléenne à son point maximum : il suffirait d’y croire pour que la fiction devienne réalité ???(Infos lecteur)

C’est à juste titre, qu’un lecteur a consulté plusieurs sites qui exposent le projet de la Ville “AL Noor City” et l’ambitieux projet immobilier partagé, selon les projets, entre Djibouti et le Yémen.

Liens conseillés :

http://www.youtube.com/watch?v=zqXUpCnJ47M

http://en.wikipedia.org/wiki/Al_Noor_City

http://www.ncdcme.com/BridgeOfHorns.htm

Le promoteur publie des informations sur le pont de la Corne qui devrait relier le continent africain à l’Asie et surtout sur un investissement global de 200 milliards de USD sur 15 ans pour développer la Ville de Lumière sur les deux rives à la fois au Yémen et à Djibouti.


Roger Picon
L’avance érythréenne et son installation en “dur” à Ras Doumeiranne e peut que contrarier le développement de ce dossier.

C’est probablement à la lumière de cet éclairage que l’on peut mieux comprendre la colère de Guelleh.

Comment imaginer qu’il puisse supporter un tel manque à gagner sans réagir. Car à part ce projet, le rocher de Ras Doumeira ne présente pas, aujourd’hui, un enjeu majeur …

Et si … ? Et si les Erythréens avaient envie aussi de partager la bonne affaire ?? Dans ce cas, Guelleh devrait-il avoir à négocier en accpetant de partager les gains ?

Dans la majorité des cas, ce sont des considérations économiques qui ont été à l’origine de guerres et de combats
entre les pays : pétrole, richesses minières, etc.. Le projet Al Noor City pourrait-il expliquer la tension entre l’Erythrée et Djibouti ?

_____________________________ Un peu d’imagination (Lecteur)

IOG en pleine démence utopique – essayons de rêver nous aussi, pendant un instant !

Imaginez le Gros, dans son bureau au Palais, entouré de ses dignitaires favoris et obligés.

Après un long discours un peu embrouillé, mais très applaudi, il soulève fièrement un immense drap qui recouvre une table gigantesque. Petit à petit apparaît la maquette de… Noor City!

Les gratte-ciels, les parcs, les lacs, la gare, les routes, une métropole d’un million d’habitants : à la fois le St Tropez africain, le quartier de la Défense à Paris, la City de Londre, tout cela réuni à Khor Angar !

Fièrement il reprend son discours :

“Voilà Messieurs l’avenir de Djibouti, n’y croyez-vous pas vous aussi ?

Tous les courtisans y croient, puisque le chef n’a jamais tort et qu’il leur verse leur rémunération quotidienne en échange de leur flagornerie constante..

Son Oncle lui avait tracé la voie à suivre. Par exemple, quand il avait pris parti pour Saddam Hussein en 91. Qu’avait-il reçu en contrepartie : un avion de ligne et des subventions humanitaires qu’ils ont pu détourner sans contrôle. “

Le Poulain poursuit dans la même voie.

“Certes la vente du port fut une bonne affaire pour les comptes de la Nébuleuse GHA. Mais comment résister aujourd’hui à l’attrait de l’argent de la famille Bin Laden ?

Quand Tarek Bin Ladin et sa société aujourd’hui nous proposent de construire une métropole nouvelle, un Dubai à Khor Angar, il n’y a pas besoin de me pousser bien fort pour que je m’engage à fond dans ce projet..

Mon Oncle n’avait jamais eu à payer l’ardoise pour s’être associé avec le diable….

Qui pense encore à nos ancêtres, qui avaient vendu pour une bouchée de pain, aux Français, ce bout de terre qui n’avait aucune valeur à leurs yeux, alors qu’il représentait de l’or.

Qui pense encore à la délocalisation précédente, quand la capitale fut transportée d’Obock à Djibouti, sur décision française.

Personne n’a jamais assumé ses propres fautes ou erreurs de gestion, quand il y en avait.

Avec les amis fidèles que nous avons, les Américains, les Francais, les Bin Laden, rien ne pourra nous arrêter.

Sauf si les Américains se réveillaient et qu’ils découvrent que leur présence sur le territoire pourrait être considérée comme une caution des plans de la famille de leur pire ennemi.

Les USA réfléchiront longtemps avant d’intervenir pour défendre le territoire Djiboutien, créant “de facto” un nouveau front. Leur opinion publique en a assez des guerres lointaines, dont elle ne voit pas les bénéfices en retour. Il faut les convaincre eux aussi.

Les conséquences écologiques du projet… ? Qui oserait venir nous “emm…” avec des considérations écologiques quand il s’agit de réunir l’Afrique et l’Asie ?

Maintenant, les gars au boulot.
L’affaire devra être rondement menée, car le début des travaux est prévu pour 2009, et la livraison des gratte-ciels pour 2021.

A cette date, le projet définitif englobera des moyens de transport modernes vers le reste du continent africain : train à grande vitesse pour Le Cap, autoroutes à six voies vers Johanesbourg…

C’est la date à laquelle je prendrai ma retraite.

M. Bin Laden a compris qu’il fallait nous donner du cash pour mener a bien l’achat du foncier aux propriétaires actuels. S’ils refusent le prix offert, on passera par l’expropriation. Pas d’inquiétude, ils ne toucheront qu’une poignée de riz à l’hectare.

Et moi, je garderai la différence pour garantir mes vieux jours..

Mais il y a un problème.

Nous devons sécuriser la région nord du pays. J’en ai pris l’engagement personnel devant M. Bin Laden frère. Pour lui, c’est une condition qui n’est pas négociable.

Pourquoi l’Erytrée vient-elle gacher ma fête ?.

D’abord pour me contrarier personnellement et peut-être aussi, parce qu’il y a des rumeurs sur de possibles réserves considérables de pétrole dans la région. Mais je ne vous en dirai pas plus, car c’est un secret que je ne partage qu’avec Paulette, et encore !

Les Erytréens ont dû le découvrir aussi. Ils veulent le pétrole et récupérer l’argent de la famille de Bin Laden à ma place. C’est totalement inacceptable, inconcevable !

Alors Messieurs, je vous demande de faire front avec moi. Nous devons réaliser l’unité du Peuple totalement soudé contre l’envahisseur !

Informez le Peuple. Informez nos amis étrangers et faites leur savoir que notre territoire mérite d’être défendu, ne serait-ce que pour des raisons de principe. Ne leur dites surtout pas le montant de nos bénéfices futurs.

Vos intérêts sont les miens : vous devez vous constituer une retraite paisible et confortable sans aucun problème financier. Et je vous propose de vous associer avec moi. .

La meilleure manière de le faire aujourd’hui, c’est la méthode Coué !

On doit y croire, tous les jours, le matin, à midi et le soir. Nous devons nous persuader que des arabes fortunés sont prêt à investir sur notre territoire en toute confiance et qu’ils vont y réaliser d’immenses projets, sécurisés par la stabilité politique de la République de Djibouti, dont je suis le garant dictateur absolu.

Il ne restera plus qu’à faire croire aux Américains qu’un régime aussi démocratique que le mien avec des espérances pétrolières sans limite doit être protégé en priorité contre les prédateurs érythréens.

Y croire, c’est notre mot clé, l’assurance de notre avenir.

Pour vous convaincre, j’ai fait publier un spot sur YouTube “Noor City”, quand vous l’aurez vu, vous aussi vous comprendrez les sommes phénoménales que je vais pouvoir encaisser et ce qui pourra vous revenir, si vous continuez à me servir avec fidélité, sans aucune critique et sans entourloupette.

Notre nouvelle devise sera “Un Peuple, Une Lutte, MA Retraite”