27/11/08 (B475-B) Plusieurs journalistes enlevés en Somalie, dont un Français.(8 dépêches en Français et en Anglais)

__________________________________ 8 – XINHUA

Deux journalistes étrangers enlevés dans le nord de la Somalie

Deux journalistes étrangers, dont un serait de nationalité britannique, ont été enlevés mercredi dans le nord de la Somalie, selon des informations reçues à Nairobi.

Les deux journalistes voulaient faire un reportage sur la piraterie qui règne au large de la Somalie.

En août dernier, deux journalistes, un Australien et un Canadien ont été enlevés à Mogadiscio, capitale somalienne, et resent toujours entre les mains des ravisseurs.

__________________________________ 7 – Le Monde

Somalie: le CPJ très “inquiet” pour la sécurité de quatre journalistes

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), s’est déclaré mercredi soir dans un communiqué “profondément inquiet” quant à la sécurité de quatre journalistes, dont deux Européens, enlevés plus tôt dans la journée en Somalie.

Le CPJ “est profondément inquiet de la sécurité de quatre journalistes qui ont été kidnappés aujourd’hui dans la ville portuaire de Bosasso, dans la région semi-autonome somalienne du Puntland”, indique l’organisation de défense de la liberté de la presse dans un communiqué transmis à l’AFP.

“Nous sommes alarmés par les informations sur l’enlèvement de nos quatre collègues. Cela souligne combien la Somalie est devenue un endroit dangereux pour les journalistes locaux et étrangers”, estime Tom Rhodes, coordinateur de programmes pour l’Afrique du CPJ, une ONG basée à New York.

“Les quatre journalistes ont été enlevés après avoir quitté leur hôtel, mais leur chauffeur n’a pas été capturé”, a indiqué un journaliste du Puntland, cité par le communiqué.

“Les ravisseurs n’ont pris contact avec personne”, indique le CPJ citant le commandant de la police du Puntland, Abdul Aziz Gamey.

__________________________________ 6 – L’Alsace

Somalie: le photographe espagnol José Cendon parmi les journalistes enlevés

Le photographe espagnol José Cendon figure parmi les quatre journalistes enlevés aujourd’hui mercredi en Somalie, a indiqué le ministère espagnol des Affaires étrangères.

Au moins quatre journalistes, dont un Espagnol, un Britannique et deux Somaliens, ont été enlevés ce mercredi par des miliciens armés à Bosasso, dans le nord-est de la Somalie, selon les autorités locales.

Le ministère a eu la confirmation par l’ambassade d’Espagne à Nairobi que José Cendon était le journaliste espagnol séquestré, a indiqué à l’AFP ce mercredi soir une porte-parole de la chancellerie espagnole.

Sa famille en Galice (nord-ouest) a été prévenue, a-t-elle ajouté.

José Cendon, basé à Addis Abeba, travaille dans l’est de l’Afrique en tant que collaborateur photo de plusieurs médias, dont l’AFP. Il n’était pas en mission pour le compte de l’agence au moment de son enlèvement.

__________________________________ 5 – Shabelle (En Anglais)

Des journalistes enlevés en Somalie, mais aucune mission pour tenter des les localiser ne serait perceptible sur le terrain. // Journalists kidnapped in Somalia

Two foreign journalists have been abducted in Somalias northeastern region of Puntland later on Wednesday, according to officials.

Bile Mohamud Qabowsade the information advisor of Puntland president has confirmed the abduction saying that the two journalists have been taken from their hotel in Bosaso.

He added that the kidnappers were men at close to the hotel that the two journalists were staying.

He further said that the two journalists have been passed on in Marere area outside Bosaso but its yet unknown where they were exactly being held.

No measures on the search of the kidnapped journalists are seen in the region.

__________________________________ 4 – AP (Info lectrice)

Deux journalistes étrangers enlevés dans le nord de la Somalie, selon la police

Deux journalistes étrangers ont été enlevés mercredi dans la région semi-autonome du Puntland (nord de la Somalie), où ils enquêtaient pour un sujet sur la piraterie, a annoncé la police somalienne.

Le porte-parole de la police régionale Abshir Abdi Jama n’a pas pu confirmer leur nationalité avec certitude, disant penser que l’un d’eux était britannique, l’autre d’origine libanaise.

Les journalistes étaient depuis environ une semaine dans la région, d’où opèrent nombre de pirates sévissant dans le Golfe d’Aden et dans l’Océan Indien.

Les enlèvements contre rançon d’étrangers, humanitaires ou journalistes, sont fréquents en Somalie.

“Nous n’accepterons pas que quiconque paye une rançon, et nous assurerons leur libération”, a ajouté le porte-parole.

Ali Abdi Aware, ministre d’Etat aux relations extérieures du Puntland, a estimé quant à lui que les ravisseurs avaient certainement emmené les deux hommes dans les montagnes. Les ravisseurs sont traqués par les forces de sécurité, a-t-il ajouté.

__________________________________ 3 – Le Monde

Deux journalistes occidentaux enlevés dans le nord de la Somalie

Au moins quatre journalistes, deux ressortissants occidentaux et deux Somaliens, ont été enlevés par des hommes armés, mercredi 26 novembre, dans la région du Puntland, dans le nord de la Somalie, selon un responsable de la police locale. Le gouvernement de la région a annoncé qu’il s’agissait d’un Britannique et d’un Espagnol. D’autres sources, notamment au sein de la présidence somalienne et de la police locale, évoquaient la présence d’un Français, d’un Irlandais ou encore d’un Britannique.

Le ministère des affaires étrangères espagnol vérifierait actuellement ces informations, alors que leurs homologues français et britannique n’ont pas encore officiellement réagi. “Ces journalistes sont arrivés au Puntland et ont commencé à travailler sans chercher à obtenir une escorte du gouvernement”, a expliqué Bile Mohamoud Qabowsade, conseiller de la présidence, accusant “une milice locale à Bosasso”, capitale du Puntland, d’être à l’origine de l’enlèvement. Les autorités somaliennes, qui ont laissé entendre qu’elles savaient où étaient retenus les otages, ont indiqué que la police allait être mobilisée pour les libérer.

L’enlèvement d’étrangers, qu’ils soient journalistes ou travailleurs humanitaires, est un phénomène courant dans le Puntland, région semi-autonome du nord du pays et base arrière des pirates qui sévissent dans la région. Les deux hommes étaient d’ailleurs sur place pour enquêter sur ce phénomène. Depuis deux semaines, huit navires, dont le superpétrolier saoudien Sirius Star, ont été détournés par des pirates somaliens. Au total, quinze navires, avec plus de trois cents personnes à leur bord, sont actuellement retenus dans cette région.

__________________________________ 2 – AFP

Somalie: au moins quatre journalistes, dont deux Européens, enlevés

Au moins quatre journalistes, dont un Espagnol, un Britannique et deux Somaliens, ont été enlevés mercredi par des miliciens armés à Bosasso, dans le nord-est de la Somalie, où les prises d’otage de reporters et de travailleurs humanitaires se multiplient.

“Nous avons des informations selon lesquelles deux journalistes étrangers ont été enlevés avec deux journalistes locaux. Les étrangers sont un Britannique et un Espagnol”, a déclaré à l’AFP par téléphone Abdulkabier Musa, ministre adjoint des Ports maritimes du Puntland, province semi-autonome dont Bosasso est la principale ville.

L’Espagnol enlevé est le photographe José Cendon, a affirmé le ministère espagnol des Affaires étrangères. Basé à Addis Abeba, José Cendon travaille dans l’est de l’Afrique en tant que collaborateur de plusieurs médias, dont l’AFP, pour laquelle il n’était pas en mission au moment de son enlèvement.

Le conseiller présidentiel du Puntland, Bile Mohamoud Qabowsade, avait précédemment fait état à l’AFP de l’enlèvement d’un Français et d’un Espagnol.

“C’est arrivé vers 11H00 locales (08H00 GMT) quand ils quittaient leur hôtel pour se rendre à l’aéroport. Personne jusqu’à présent n’a revendiqué cet enlèvement. Nous n’avons aucune trace du chauffeur ou de leur voiture”, a poursuivi le ministre des Ports maritimes.

Selon lui, “une opération de la police est en cours: les policiers ont fermé toutes les sorties de Bosasso et lancé leurs investigations pour essayer de collecter des témoignages et de trouver où ils sont et qui les a kidnappés”.

Le directeur de l’hôtel International Village, où les deux Européens étaient descendus, Abdullahi Yusuf, a indiqué que les deux journalistes avaient “quitté l’hôtel vers 10H00”. “Ils avaient réservé leur vol la veille et m’avaient dit qu’ils allaient à Djibouti”, a-t-il dit.

“Leur fixeur (assistant local) est passé les prendre avec les mêmes gardes de sécurité qui les protégeaient. Ensuite un agent de la compagnie à l’aéroport m’a appelé pour demander où ils étaient parce qu’ils ne s’étaient pas présentés. C’est là que j’ai compris qu’ils avaient probablement été enlevés”, a ajouté le directeur.

“Ils ont fait leur réservation hier et sont venus au bureau”, a déclaré à l’AFP l’agent de la compagnie aérienne Dallo à Bosasso, Mohamed Sheikh, assurant qu’il n’avait pas vu les deux journalistes.

Une source aéroportuaire jointe à Djibouti a confirmé à l’AFP l’arrivée du vol de Dallo en provenance de Bosasso et indiqué que les deux journalistes n’étaient pas arrivés à destination, une information confirmée également par la police de l’air et des frontières djiboutienne.

L’identité exacte des otages n’a pas encore été précisée.

Les journalistes internationaux et des travailleurs humanitaires sont régulièrement la cible des milices armées à Bosasso, un port qui sert de base aux contrebandiers, trafiquants d’armes et passeurs de clandestins souhaitant traverser le golfe d’Aden.

Le Puntland, un Etat autoproclamé du nord-est de la Somalie, est également la base arrière de la majorité des groupes de pirates qui écument les eaux du golfe d’Aden et ont capturé le 15 novembre le Sirius Star, un superpétrolier saoudien pour lequel ils demandent une rançon de 25 millions de dollars.

En août, deux journalistes indépendants, un Australien et une Canadienne, avaient été kidnappés aux abords de la capitale somalienne, Mogadiscio.

En décembre 2007, un cameraman français avait été enlevé et détenu pendant huit jours par une milice locale de Bosasso.

Un Allemand et son épouse somalienne avaient également été brièvement kidnappés au Puntland en septembre.

__________________________________ 1 – Le Parisien

Deux journalistes dont un français enlevé en Somalie

Deux journalistes, un Français et un Espagnol, ont été enlevés par des hommes en armes à Bosasso, la capitale économique de la région semi-autonome somalienne du Puntland, a indiqué mercredi à l’AFP un haut responsable somalien.

«Nous avons été informés que deux journalistes, un Français et un Espagnol, ont été kidnappés par une milice locale à Bosasso», a indiqué le conseiller présidentiel, Bile Mohamoud Qabowsade.

 «Ces journalistes sont arrivés au Puntland et ont commencé à travailler sans chercher à obtenir une escorte du gouvernement, donc maintenant nous enquêtons pour savoir où ils ont été emmenés et qui sont les ravisseurs», a-t-il ajouté.

L’identité exacte des otages n’était pas encore connue.