30/11/08 (B476) Affaire de Jean-Paul Noël Abdi devant la Cour suprême : nouvelle ordonnance de renvoi à une date indéterminée … pour cause de manque de salle !!! De qui se moque-t-on ?

A quoi joue-t-on au sein du Palais du Peuple de Djibouti ?

Chacun se souviendra que la Cour suprême avait été contrainte de déménager dans les locaux du Palais du Peuple, durant les travaux de rénovation du Palais de Justice.

Télécharger l’ordonnance
en grand format JPG / : lien ( 32 ko)

L’Affaire de Jean-Paul Noël Abdi devant la plus haute juridiction du pays, la Cour Suprême est “techniquement” reportée, renvoyée ou classée sine die.

Personne ne pourrait se prononcer à la lecture de l’ordonnance de renvoi.

En effet la Présidente ne précise pas de nouvelles dates, comme cela se fait généralement ni d’autres arguments comme par exemple, l’incompétence de la Juridiction ou pire des magistrats ???

Est-ce le cas ?

Nous ne disposons pas d’information pour nous prononcer avec certitude, mais cette décision laisse supposer que l’affaire embarasse non seulement le pouvoir, mais aussi la Justice aux ordres du pouvoir.

Est-ce une nouvelle méthode pour museler et asservir la Justice djiboutienne, à la veille du 60ème Anniversaire des Droits de l’Homme ?

Ce que l’on doit redouter déosrmais, c’est un incendie accidentel soit des locaux de la Cour suprême, soit du Palais de Justice pour effacer toutes traces de cette lamentable affaire (et de bien d’autres ..) pour éviter de prononcer des jugements politique au plus haut degré.

Selon certaines indiscrétions, il y aurait encore des bidons d’essence disponibles sur le territoire de la République et plus particulièrement dans les entrepôts des services secrets …. qui n’attendent qu’un ordre d’Haramous pour se répandre dans les locaux les plus sensibles.

Quant au 60ème anniversaire de la déclaration des Droits de l’homme, nous rappelons à nos lecteurs qu’ils peuvent toujours télécharger la déclaration locale, applicable exclusivement en République de Djibouti à l’adresse suivante :

Lien pour télécharger le document en PDF

Lien pour consulter le dossier complet de l’ARDHD