07/12/08 (B477) Les violences continuent en Somalie et particulièrement à Mogadiscio… (5 dépêches en Français et en Anglais)

___________________________ 5 – Xinhua

Somalie : un groupe islamiste radical prend une ville du centre, 12 morts

Le groupe islamiste radical Al-Shabaab a pris une ville du centre de la Somalie après d’intenses combats contre la secte religieuse locale qui ont fait une douzaine de morts, 18 blessés et des milliers de déplacés, ont déclaré samedi les habitants.

Les combats, qui se poursuivent sporadiquement depuis deux jours, ont éclaté quand le groupe islamiste radical a arrêté un membre de la secte religieuse locale à Guriel, dans la province centrale de Galgadud à 370 km au nord de la capitale Mogadisicio.

“Sept personnes sont mortes dans les combats d’aujourd’hui et les victimes sont des civils innocents”, a déclaré Haji Muse Abdi, ancien local, joint au téléphone de Guriel par un journaliste de Xinhua.

“On m’a également dit que cinq combattants des deux parties ont été tués ces deux derniers jours”, a-t-il dit.

Huit personnes ont été blessées dans les combats samedi, alors que ces deux derniers jours, dix autres ont été blessées, pour la plupart des civils pris dans la fusillade alors qu’ils fuyaient vers la forêt, ont indiqué les habitants.

Des milliers d’habitants et de réfugiés qui avaient fui les violences dans la capitale somalienne ont quitté la ville pour trouver refuge dans les bois.

Les combattants Al-Shabaab patrouilleraient les rues désertes de la ville après avoir chassé les hommes de la secte locale Ahlu Sunnah Waljameah, qui a pris les armes contre les combattants du groupe.

Différents groupes insurgés islamistes contrôlent une grande partie du sud et du centre de la Somalie, notamment la ville d’Elasha Biyaha, située à 17 km au nord de Mogadisicio.

Les forces du gouvernement somalien et les soldats de l’Union africaine ne contrôlent que la capitale somalienne et la ville de Baidoa, siège du parlement de transition.

___________________________ 4 – Shabelle (En Anglais)

Un haut fonctionnaire des services nationaux somaliens de sécurité a été assassiné à Mogadiscio. // Government officials assassinated (Info lecteur)

A senior Somali government National Security official was shot and killed in Mogadishu, officials said on Saturday.

Col. Farhan Ahmed Ali died on the scene after sustaining several gunshots. The official was killed by unidentified gunmen armed with pistols who fled on foot after the shooting.

The commissioner of Bondhere District, Abdullahi Hassan Wardhere (Istakin) confirmed the death of the official.

On the other hand the commander of Burhakaba police station, Mohamed Haji was killed today by unidentified gunmen in Burhakaba 30 kilometers (18 miles) north of Baidoa, the seat of the transitional Somali parliament.

Residents say the killers were three young men, and it is not clear why they have killed the official.

Islamic insurgents that control Burhakaba town conducted operations after the incident.

Numerous government officials have been assassinated in the country, since the Somali government soldiers backed by Ethiopian troops ousted the Islamic Courts Union that ruled much of south and central Somalia

___________________________ 3 – Shabelle (En Anglais)

Une explosion sur le marché de Baïdo tue 3 personnes et fait plus de 10 blessés. // Blast hits Market in Baidoa (Info lecteur)

At least three people have been killed and more than ten others wounded on Saturday when a blast hit a crowded market in Baidoa, the seat of Somali transitional parliament, residents, said.

“The blast targeted policemen that were looting people in the market,” a resident who did not want his name in print, said. The soldiers fired at all directions after the blast he added.

Explosions are common in Baidoa, where government soldiers allied with the Ethiopians confront with daily attacks by Islamic insurgents.

Heavy explosion killed three people in Baidoa last week. Somali government leaders are in Baidoa.

________________________________ 2 – XINHUA

Somalie : 16 morts dans un bombardement à Mogadiscio

Seize personnes ont été tuées et une vingtaine d’autres blessées vendredi dans des tirs d’obus sur le nord-est de la capitale somalienne Mogadiscio, ont rapporté des témoins et des officiels.

Les obus ont frappé un certain nombre de zones, notamment un marché bondée près du quartier de Suqa Holaha dans le district de Hurawaa, foyer des insurgés, dans le nord-est de Mogadiscio. Les habitants pensaient que les tirs d’obus provenaient des troupes éthiopiennes basées dans la zone.

“Six femmes ont été tuées dans l’allée des fruits et légumes du marché”, a rapporté Abdelfitah Wehliye, témoin oculaire, et de poursuivre: “Leurs corps ont été complètement réduit en morceau”.

D’autres témoins ont déclaré qu’une dizaine d’autres personnes ont été tuées dans le district de Suqa Holaha, où les habitants ont déclaré que plusieurs obus ont été tirés sur des zones bondées aux alentours du quartier.

Les responsables des principaux hôpitaux de Mogadiscio ont indiqué avoir reçu 20 blessés.

On ne sait pas encore ce qui a provoqué les tirs d’obus. Les groupes d’ insurgés locaux, qui revendiquent généralement les attaques contre les troupes éthiopiennes, ont nié avoir mené toute attaque contre les forces éthiopiennes.

Ni les commandants de l’armée éthiopienne à Mogadiscio, ni les officiels du gouvernement somalien n’ont désiré commenter cette attaque.

Le gouvernement éthiopien, qui a envoyé son armée il y a deux ans en Somalie pour aider le gouvernement somalien de transition, a annoncé le retrait de ses troupes de Somalie d’ici la fin de l’année, mais a accepté récemment de reporter son départ sur demande de l’Union africaine (UA).

Les officiels de l’UA tentent d’obtenir des financements pour deux autres bataillons de soldats de maintien de la paix d’Ouganda et du Burundi, qui ont déjà envoyé près de 3.400 soldats à Mogadiscio dans le cadre de la Mission de maintien de la paix de l’UA en Somalie (AMISOM).

________________________________ 1 – Yahoo avec AP

Somalie: douze morts et vingt blessés dans des violences à Mogadiscio, selon des témoins

Une pluie d’obus de mortier s’est abattue vendredi sur des maisons et un petit marché de Mogadiscio, faisant 12 morts et 20 blessés, selon des témoins. Lire la suite l’article

Les violences ont éclaté après une attaque sur une base militaire éthiopienne, a déclaré Abdi Wali, un habitant de la région, qui dit avoir vu 12 corps. Un médecin de l’hôpital Daynile a de son côté précisé qu’une vingtaine de personnes blessées, dont des femmes et des enfants, avaient été admises dans l’établissement.

La Somalie n’a pas de véritable gouvernement depuis 1991. Le gouvernement de transition, formé en 2004, compte sur les forces éthiopiennes pour assurer sa protection mais des insurgés islamistes lancent des attaques quasi-quotidiennes.

L’Ethiopie doit retirer ses troupes à la fin du mois du décembre.