08/12/08 (B477) Portrait de Mohamed Aden Waberi par un lecteur, alors qu’il donne une grande réception pour fêter les 14 ans de l’ADEPF. (Lecteur)

J’ai lu dans La Nation un article concernant l’ADEPF qui fête ses 14 années d’existence. Mais qui est son Président le dénommé Mohamed Aden Waberi, dit John Boudeno, que l’on pourrait traduire par “moule à gaufres”.

Mohamed est arrivé de Dire-Dawa en Ethiopie où il vendait des Boudenos (galettes), avant l’indépendance.

Il a été recruté par la British Bank, une banque d’origine britannique qui a fermé ses portes en 1988 et il travaillait à la section crédits. Il a su conserver toutes les informations concernant les prêts contractés par IOG et par son frére, ce qui lui a permis de leur faire du chantage.

Pour éviter des problèmes, IOG a exigé de Moumin Bahdon Farah, l’ex-secrétaire général du RPP de l’ajouter à la liste des nouveaux députés, dans la circonscripiton de Dikhil. Officiellement, il est devenu un député “pro Moumin” mais en réalité il travaillait déjà pour le compte d’ IOG.

En plus de son mandat de député, il a été nommé Président de l’ADPEF, une assocation créée sur mesure pour acheter son silence.

Puis, IOG a donné des ordres pour déstabiliser Mounin Bahdon petit à petit.

Il a pu lui donner le coup de grâce lorsque Gouled est tombé malade durant le sommet franco-africains qui se tenait au Burkina Fasso. Moumin a convoqué des membres du bureau politique du RPP, pour les informer de la situation de santé de Gouled et prendre les mesures d’urgence nécessaires.

Mohamed Aden Waberi a enregitré les conversations avec un magnétophone appartenant qu SDS et il a remis la cassette à IOG.

Cette cassette a contribué très certainement à la chute de Moumin Bahdon, parce qu’affirme que Gouled est mort et qu’il doit assurer l’intérim en sa qualité de secrétaire general du RPP.

Sur ordre d’IOG, les services de désinformation ont aussitôt propagé la nouvelle qui s’est répandue dans le pays, comme une trainée de poudre.

C’est alors qu’IOG a joint Gouled par téléphone, pour lui annoncer qu’il était mort, selon les déclarations de Moumin Bahdon. Gouled est devenu fou de rage et il a pris immédiatements les mesures pour écarter Moumin et consort.

Il y a un mois, il a deposé plainte contre Abourahman Boreh, (un mois, c’est juste apres la chute de ce dernier – Courageux mais pas téméraire le Mohamed Aden Waberi !!). A-t-il oublié avec son ingratitude habituel et son parfait cynisme, que Borreh lui avait alloué des millions de contrat de sous-traitance depuis 1989 ?

N’oublions pas qu’en plus de ses autres fonctions, il cumulait avec celle de “bras droit” de Borreh.

Au regard de son parcours empreint de multiples trahisons et de chantage, Mohamed Aden Waberi peut-il être considéré comme un crabe de la pire espéèce ? En tout cas, je trouve que “MOULE A GAUFRES” lui side parfaitement bien.

_______________________________ Extrait de l’ADI

L’ADEPF fête ses 14 ans

L’Association Djiboutienne pour l’Equilibre et la Promotion de la Famille (ADEPF) a tenu le lundi 1er décembre dernier, sa 14ème Assemblée générale dans la salle de conférence du Palais du Peuple.

C’est au cours de cette réunion annuelle et devant une salle comble, que le Président de l’ADEPF, Mohamed Aden Waberi, a choisi de célébrer en compagnie d’illustres invités et de nombreux adhérents, le 14ème anniversaire de la création de l’Association. Forte de ses 14 années d’actions de proximité sur le terrain et de sensibilisation du grand public, il ne fait aucun doute que l’ADEPF est promise à un bel avenir.

L’ADEPF : une Association, une mission. La voix est suave, le ton hésitant mais le discours se veut rassembleur, un peu à la manière d’un capitaine ressoudant ses troupes. Le Président de l’ADEPF, Mohamed Aden, alias John, ouvrait le bal par une brève allocution empreinte de franchise. L’émotion qui, en ce 1er décembre, submerge l’homme qui incarne l’Association en ce 1er décembre trahit sa passion et la profondeur de son engagement.

Anglophone et ancien Député de son état, Mohamed Aden Waberi est également l’un des membres fondateurs de cette Association fondée le 1er juin 1994. S’adressant à un public conquis, le Président de l’ADEPF a remercié chaleureusement les invités parmi lesquels le Président de l’Assemblée nationale, Idriss Arnaoud Ali, le Ministre de la Culture et de la communication, Ali Abdi Farah, les députés ainsi que les nombreux adhérents présents.

Le Président de l’ADEPF n’a pas manqué non plus de rendre hommage au Président de la République et premier Président d’honneur de l’Association. (…)