14/12/08 (B478) 7 sur 7 (Be) avec AFP / Des soldats éthiopiens tuent 11 civils somaliens.

Des soldats éthiopiens ont tué onze civils en Somalie après avoir été attaqués par des islamistes armés sur la route entre Mogadiscio et Afgoye, distants d’une trentaine de kilomètres, ont affirmé samedi des témoins.

Vendredi soir, “des hommes armés ont attaqué des soldats éthiopiens sur la route menant de Mogadiscio à Afgoye (ouest de la capitale somalienne). Ils ont fait exploser une bombe au passage de leur camion et ont ouvert le feu”, a expliqué Maryan Mohamud, une mère de famille de quatre enfants. “Des Ethiopiens sont arrivés peu après avec des renforts et ont massacré des civils non armés. Dix ont été tués à bout portant”, a ajouté cette femme qui a perdue deux parents dans la tuerie.

“Les troupes éthiopiennes ont tué 11 civils vendredi soir et les cadavres ont été récupérés ce matin”, a raconté Mohamud Ibrahim, un habitant de la zone. Un autre résident, Abdullahi Hassan, 68 ans, a aussi affirmé que le bilan s’élevait à 11 morts et que les victimes n’étaient pas armées. L’armée éthiopienne est intervenue officiellement depuis fin 2006 en Somalie voisine, où les tribunaux islamiques contrôlaient alors la majeure partie du centre et du sud du pays, dont la capitale Mogadiscio.

Cette présence a provoqué une insurrection sanglante menée par les islamistes. Addis Abeba a annoncé fin novembre le retrait total de son armée de Somalie d’ici début 2009. L’armée éthiopienne n’était pas joignable samedi, mais le site internet des shebab – une milice islamiste qui contrôle aujourd’hui plusieurs points stratégiques de Somalie – a accusé les militaires éthiopiens du massacre.