14/01/09 (B481) Romandie News avec AFP / Somalie: élection d’un nouveau président du Puntland par le Parlement (Article du 8/01)

Le nouveau président de la région semi-autonome du Puntland (nord-est de la Somalie), Abdurahman Mohamed Farole, a été élu jeudi par le Parlement de cette région, a constaté un correspondant de l’AFP.

M. Farole, candidat d’opposition de 63 ans, a été élu pour un mandat de trois ans par les 66 députés issus du nouveau Parlement du Puntland, installé officiellement le 1er janvier.

Le président élu a obtenu 49 voix sur 66, et succède au président Adde Musa Hirsi, qui était candidat à sa propre succession mais n’a pas obtenu suffisamment de suffrages pour figurer au second tour du scrutin.

M. Farole est le troisième président du Puntland, région semi-autonome fondée en 1998 par Abdullahi Yusuf Ahmed. Elu en 2004 président de transition de Somalie, ce dernier a démissionné le 29 décembre pour avoir échoué, de son propre aveu, à ramener la paix en Somalie, ravagée par la guerre civile depuis 1991.

Issu du clan Majerteen, M. Farole avait été ministre des Finances du Puntland sous la présidence de M. Yusuf.

Contrairement au Somaliland voisin, le Puntland, situé à l’extrême pointe nord-est de la Somalie, n’a pas fait sécession mais dispose de ses propres institutions et administration (gouvernement, Parlement) installées à Garowe, “capitale” du Puntland.

Le Puntland a subi une forte dégradation de sa situation sécuritaire au cours des derniers mois, avec la multiplication des attaques et enlèvements visant des humanitaires et des journalistes notamment.

Le 29 octobre 2008, deux attentats suicide à la voiture piégée avaient visé des bâtiments des services de renseignements du Puntland (PIS), chargé de la lutte antiterroriste, blessant six agents du PIS, à Bosasso, capitale économique du Puntland.

Le 5 février 2008, un double attentat revendiqué par les “shebab”, combattants islamistes extrémistes à la tête de l’insurrection en Somalie, avait fait au moins 20 morts à Bosasso.

Les côtes du Puntland sont en outre infestées de pirates somaliens qui ont multiplié leurs attaques en 2008 dans le golfe d’Aden, perturbant une route maritime majeure pour le commerce international.

Le port de Bosasso est également devenu une plaque tournante de l’émigration clandestine en direction du Yémen et de l’Arabie saoudite, attirant notamment de nombreux réfugiés économiques et politiques à la merci des trafiquants.