16/01/09 (B482) Le journal de la flibuste. Les pirates déstockent massivement cette semaine. Mais ils se font aussi arrêter par les marines internationales qui croisent dans le Golfe d’Aden (2 articles en Anglais et en Français)

_____________________________ 2 – Shabelle

Les Pays-Bas ont demandé aux autorités danoises d’extrader 5 pirates qui sont actuellement détenus sur un navire de guerre danois qui croise dans le Golfe d’Aden et qui avaient attaqué un navire de commerce hollandais. //Dutch seek Somali pirates’ extradition from Denmark

The Netherlands has asked Denmark to extradite five pirates detained by the Danish navy in the Gulf of Aden while attacking a Dutch cargo vessel, the Dutch government said Thursday.

Justice Minister Ernst Hirsch Ballin informed Danish counterpart Brian Nikkelsen at a European ministers’ meeting in Prague that the Dutch were ready to begin judicial proceedings against the pirates, his spokesman told AFP.

Nikkelsen replied the Danish would begin extradition procedures as soon as possible, according to Ballin’s spokesman Wim van der Weegen.

Denmark’s defence minister, Soeren Gade, said the Dutch decision would send a strong message to pirates worldwide.

“It shows that there are countries that can and will prosecute the pirates, and that sends a crystal clear signal to the pirates that their actions have consequences,” Gade said, cited by the Danish Ritzau news agency.

“I’m certain that this will have a preventive effect,” he added.

In the Netherlands, the crime of piracy is punishable by up to nine years in prison, a spokesman for the public prosecutor’s office told AFP.

The Somali pirates were apprehended January 2 on their speedboat as they prepared to attack the Samanyulo, a cargo ship carrying the flag of the Netherlands Antilles.

The five are still in custody on the Absalon, the Danish frigate which intercepted the pirates.

The Absalon is part of Combined Task Force 150 — an international flotilla tracking pirates and traffickers off the Somali coast.

“Piracy is one of the most serious crimes in international law. It is now up to the prosecution to begin judicial proceedings,” said Van der Weegen.

Somali pirates raked in an estimated 150 million dollars (114 million euros) in ransom money in 2008, attacking more than 130 ships and turning one of the planet’s busiest maritime routes into its most dangerous waters.

The 330-metre (1,000-foot) Sirius Star, owned by the shipping arm of oil giant Saudi Aramco, was seized far off the east African coast on November 15, in what was the pirates’ most daring attack and largest catch to date.

_____________________________ 1 – AFP

Somalie: des pirates libèrent un cargo danois après paiement d’une rançon

Des pirates ont libéré un cargo danois et ses treize membres d’équipage pris en otages au large des côtes somaliennes début novembre après avoir touché une rançon, a annoncé vendredi l’armateur.

“Les derniers pirates ont quitté le bateau jeudi matin. Nous étions parvenus à un accord avec ces criminels lundi dernier”, a déclaré à Per Gullestrup, directeur de Clipper Projects.

La rançon a été parachutée aux pirates mercredi. Après en avoir vérifié le montant, les pirates ont quitté le bateau jeudi à bord d’une embarcation rapide.

Per Gullestrup n’a pas révélé le montant de la rançon mais a indiqué que le taux actuel des versements effectués aux pirates du golfe d’Aden tournait autour de un à deux millions de dollars (755.000 à 1,5 millions d’euros).

“Nous ne pouvons pas révéler le montant. Il y a encore d’autres bateaux retenus là-bas et cela pourrait affecter les négociations”, a-t-il précisé. Le CEC Future, de l’armateur danois Clipper Group, a été capturé le 7 novembre dans le golfe d’Aden au large des côtes somaliennes.

Le bateau, qui se rendait du Proche-Orient en Asie, battait pavillon des Bahamas. L’équipage était composé de onze Russes, un Géorgien et un Estonien, a précisé Per Gullestrup. La marine russe escorte actuellement le navire vers Oman où l’équipage pourra se reposer et subir des examens médicaux avant d’être rapatrié.

M. Gullestrup a reconnu que le paiement d’une rançon posait un dilemme: “Il est certain que cela les encourage mais tant que vous n’êtes pas convenablement protégé c’est une malédiction avec laquelle vous devez vivre”. L’augmentation des actes de piraterie depuis août dernier a attiré dans le golfe d’Aden des navires de guerre de 14 pays mais la marine marchande fait toujours l’objet d’attaques et prises d’otages.