26/01/09 (B483) XINHUA : Somalie : les troupes africaines menacées de nouvelles attaques suicide.

Les troupes de maintien de la paix de l’Union africaine (Amisom) déployées à Mogadiscio, capitale somalienne, ont déclaré dimanche avoir reçu une information crédible affirmant qu’elles risquent de nouvelles attaques suicide.

Cette mise en garde intervient au lendemain d’un attentat suicide qui semblait viser une base de l’Amisom dans le sud de Mogadiscio. 17 civils ont été tués dans l’explosion d’un véhicule piégé.

Le porte-parole de l’Amisom, Bridgeye Bahoku, a déclaré que d’autres voitures piégée étaient “prêtes et peuvent être utilisées pour attaquer les bases de l’Amisom à Mogadiscio à tout moment”.

“Nous avons reçu cette information de la part de résidents de la capitale, qui nous ont dit que deux camionnettes Toyota seront utilisés”, a affirmé Bahouku à la radio locale Shabelle.

Samedi, un véhicule piégé conduit par un kamikaze a explosé près d’une base de l’Amisom à Mogadiscio, après que la police ait ouvert le feu. L’explosion a tué 17 civils et blessé 37 autres.

Le kamikaze est un étranger venu d’un pays arabe, a révélé la police sans nommer ce pays.

Des informations affirment que le mouvement Al-shabaab, qui a des rapports avec Al-Qaïda, aurait revendiqué l’attaque.

L’Amisom compte actuellement 3.400 militaires ougandais et burundais. Un total de 8.000 soldats africains de maintien de la paix sont autorisés par l’ONU à être déployés en Somalie.